Manifestation à la place de la nation : le F24 pour poser le premier acte

0
400

En perspective de son grand rassemblement prévu ce vendredi, à la place de la nation, le mouvement des forces vives de la nation F24 entend poser le premier acte, dans le cadre de ses objectifs fixés. En conférence de presse, ce vendredi matin, le F24 invite à toutes les populations sénégalaises, en particulier de Dakar, de venir en masse.

« Nous voulons cette après-midi, poser le premier acte de notre plan d’action, lequel va se poursuivre jusqu’à ce que nous atteignions les objectifs que nous nous sommes fixés », soutient le coordonnateur du mouvement des forces vives de la nation-F24.

Selon, Mamadou Mbodj « Il s’agit donc déjà pour cet après-midi, de demander toutes les populations du Sénégal, en particulier de Dakar, de venir en masse au rassemblement prévu à la place de la nation. »

« Nous voulons que tous viennent, revêtus des couleurs de la nation, dans la plus grande discipline, dans la plus grande rigueur morale et intellectuelle. Nous voulons que ce rassemblement serve à donner un signal fort à monsieur Macky Sall, et à tous les pays du monde que nous sommes déterminés, que nous sommes unis, que nous voulons que la paix soit acquise au Sénégal définitivement », a-t-il martelé.

Aussi, réitère l’ancien membre du M23, « Nous voulons la préservation de l’exception sénégalaise. Nous voulons la préservation de l’harmonie ethnico-religieuse. Ce qui signifie que nous ne voulons pas de 3e  mandat. Nous ne voulons pas de cahot. Nous ne voulons pas de morts. Nous ne voulons pas de blessés. Nous voulons seulement la paix. Nous voulons la paix adossée à la vérité. Et la vérité, c’est que la constitution interdit à monsieur Macky Sall, de présenter sa candidature pour un 3e mandat. »

Et sur ce, M. Mbodj prévient à cet effet, que « Ce n’est pas par la manœuvre. Ce n’est pas par la manipulation, ce n’est pas, ce n’est pas par la répression qu’il parviendra à nous faire abdiquer. Nous resterons debout pour un Sénégal, nouveau. Nous resterons debout pour que la constitution ne soit pas violée. Nous resterons pour que les valeurs morales soient préservées dans ce pays. »

Né dans un contexte économique, politique et social très tendu, le mouvement des forces vives de la nation, s’est assigné d’une mission très précise, qui s’articule autour de quatre points notamment la création d’une force dissuasive capable d’amener au président Macky Sall, à renoncer à un 3e ‘’illégal et illégitime’’, réclamer la suppression des textes et artifices juridico-politiques susceptibles d’entraver l’éligibilité de candidats : comme le code électoral, du parrainage, des verdicts commandités dont ‘’le seul objectif est d’éliminer des candidats’’, la libération des détenus politiques et d’obtenir une élection présidentielle apaisée, inclusive et transparente.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply