Manifestation du 12 mai : le F24 sonne la mobilisation

0
1243

En perspective de son grand rassemblement pacifique projeté le 12 mai prochain, le mouvement des forces vives du Sénégal-F24 a fait face hier, mercredi 3 mai 2023, en vue d’appeler les Sénégalais à la mobilisation. A cette occasion, il s’agira pour le F24 de se construire en une force dissuasive rassemblant les citoyens autour de la vérité pour la préservation de la paix. A cet effet, le F24 invite les «Sénégalaises et Sénégalais soucieux de la liberté à préparer minutieusement, méticuleusement au grand rassemblement pacifique du 12 mai afin amener le président Macky Sall, à renoncer définitivement à la 3ème candidature illégitime et illégale…»

«La gravité du moment interpelle tout citoyen soucieux de la préservation de la démocratie et de la paix», déclare Mamadou Mbodj, en conférence de presse hier, mercredi 3 mai 2023, ayant pour objet de procéder au lancement des activités dont la première se définit en termes de rassemblement le 12 mai prochain.

En effet, indique, le coordonnateur du mouvement des forces Vives du Sénégal-F24, «durant le rassemblement du 12 mai et à partir de cette date, il s’agira pour le F24 de se construire en une force dissuasive rassemblant les citoyens autour de la vérité pour la préservation de la paix. Notre objectif est de persuader les Sénégalais. Et, c’est seulement en consacrant le triomphe de la vérité, conformément aux enseignements de nos religions et de nos traditions qu’on parviendra à stabiliser une paix durable à ce pays, à préserver notre harmonie ethnico-religieuse et à améliorer les conditions de vivre ensemble.»

«Notre mission est d’amener les Sénégalais à nous rejoindre, de plus en plus nombreux en ayant fini de comprendre que pendant onze ans, Monsieur Macky Sall, qui n’a cessé de faire des promesses non tenues. Il n’a cessé de chercher à nous manipuler, nous intimider, nous sanctionner injustement et de nous en imposer. Par des actions pacifiques et légales, nous allons montrer à Macky Sall et au monde entier que notre maturité démocratique ne se réduit pas seulement à sanctionner négativement les élus déméritant au soir d’un scrutin», a souligné l’ancien membre du M23.

A cet effet,  indiquera M. Mbodj «il s’agira de déconstruire le discours captieux des apologistes de l’aventure du chaos, de battre en brèche les arguties et contre-vérités de ceux qui veulent nous faire admettre que Monsieur Macky Sall doit présenter sa candidature pour un 3ème mandat.»

Par ailleurs, dit-il, «Il est important de rappeler que le F24 est né au terme d’un long processus de concertation suscitant un grand espoir auprès des citoyens et un engouement certain de la part des acteurs impliqués. La charte signée par les membres engage ces derniers à s’opposer à la candidature illégale et illégitime à un 3ème mandat de Macky Sall, à réclamer la suppression des articles et artifices juridico-politiques constituant des entraves à l’éligibilité de candidats, la libération des détenus politiques et l’organisation d’une élection présidentielle inclusive, apaisée et transparente en février 2024.»

Dans ce cadre, «le F24 invite les Sénégalaises et Sénégalais soucieux de la liberté à préparer minutieusement, méticuleusement au grand rassemblement pacifique du 12 mai à la place de la nation pour amener le président Macky Sall, à renoncer définitivement à cette troisième candidature illégitime et illégale, à libérer tous les détenus politiques et à l’organisation d’une élection présidentielle inclusive, apaisée et transparente en février 2024», a conclu le coordonnateur du F24.

Y’en a marre ne dialogue pas !

S’agissant de l’appel au dialogue initié par le chef de l’Etat, le F24 par la voix de Aliou Sané, vice coordonnateur dit ne pas être concerné par cet appel. «D’abord de quel dialogue ? Nous, on n’en sait rien. De toute façon, nous ne sommes pas concernés par ce dialogue. Et si vous voyez bien, nous avons appelé à cette conférence de presse pour parler de la chose qui nous préoccupe et préoccupe les Sénégalais. C’est-à-dire se mobiliser, faire face au régime du président Macky Sall, pour lui dire cette volonté de briguer une troisième candidature qu’il est en train d’avancer avec ceux de son camp, que les Sénégalais s’opposeront de la façon la plus ferme, à travers le F24, les forces vives de la nation, pour dire non à cette troisième candidature… mais aussi exiger à ce que les détenus politiques comme on l’a dit dans notre déclaration préliminaire, soient libérés… », a relevé Aliou Sané, coordonnateur de Y’en a Mare.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply