Manifestation du 29 juin : les mises en garde de Y’en a marre

0
389

Y’en a marre est prêt à rejoindre le combat de Yewwi Askan WI si les autorités ne donnent pas une suite favorable à la lettre d’information de manifester introduite par la coalition de l’opposition. En conférence de presse ce mardi 21 juin 2022, Aliou Sané et ses camarades mettent le président Macky Sall et son administration devant leur responsabilité.

Le mouvement Y’en a marre entend rejoindre la coalition Yewwi Askan Wi dans sa manifestation du 29 juin prochain, au cas où les autorités donnaient une suite défavorable à la lettre d’information introduite par cette coalition de l’opposition. Face à la presse ce jour, mardi 21 juin 2022, Aliou Sané et Cie ont averti le président Macky Sall, tout en lui mettant devant ses responsables.

« La sécurité, la stabilité de ce pays à partir du 29 juin, je ne sais jusqu’à quand, dépend de Macky Sall. Soit cette lettre d’information introduite doit avoir une suite favorable des autorités qui doivent encadrer comme ils l’ont fait le 8 juin, la paix règnera, ils ne le font pas le 29, ce ne sera plus que Yewwi Askan Wi », a déclaré Aliou Sané, coordonnateur du mouvement citoyen Y’en a marre.

A l’en croire, « Ce seront toutes les forces vives de ce pays qui pensent qu’il faut se battre pour que notre démocratie qui est déjà à terre puisse être préservée. Pour que toutes les luttes qui ont été menées dans ce pays, qui ont couté des vies humaines, ne soient pas vaines par la faute d’un régime assoiffé de pouvoir ».

Mettant en garde et le président de la république et son administration, le coordonnateur de Y’en a marre se veut clair.

« Je le dis et je le répète, si Macky sall, et son administration n’accordent pas à Yewwi Askan Wi le droit constitutionnel à la manifestation pacifique comme ça été le 8 juin de façon paisible, le 29 juin sera l’affaire des forces vives du pays, commençant par Y’en A marre, toute la société civile et toute », prévient-il.

Ousmane Goudiaby (stagiaire)

 

 

Leave a reply