Manifestations du 23 mars, en direct : Elisabeth Borne dénonce des « violences innacceptables » ; incendies et heurts à Paris et dans plusieurs grandes villes

0
608

(Le Monde)- A Paris, les pompiers sont intervenus sur de nombreux feux de poubelles, notamment dans le quartier de l’Opéra. A Bordeaux, la porte de la mairie a brûlé, avant que l’incendie soit circonscrit. A Lyon, des affrontements ont eu lieu dans le centre.

172 interpellations selon le ministre de l’Intérieur

Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin s’est exprimé ce soir après les évènements survenus en marge des manifestations contre la réforme des retraites. M. Darmanin a d’abord remercié les agents et préfets « qui ont permis que la journée se déroule le mieux possible » pour les manifestants.

Il a néanmoins dénoncé la présence dans les cortèges d’environ « 1 500 casseurs », « là pour casser du flic et des bâtiments publics ». « La violence ne passera pas », a-t-il lancé, ajoutant que des enquêtes étaient d’ores et déjà ouvertes. D’après le ministre de l’intérieur, 140 feux ont été dénombrés à Paris, et une cinquantaine est toujours en cours. 172 interpellations ont eu lieu aujourd’hui, dont 70 à Paris.

Selon Gérald Darmanin, 149 policiers et gendarmes ont été blessés aujourd’hui, « certains gravement », rapporte-t-il, ajoutant que 350 agents ont été blessés depuis le début des manifestations.

Des groupes de quelques dizaines de manifestants se déplacent toujours dans Paris

Des groupes de quelques dizaines de manifestants se déplacent toujours dans Paris, en renversant des poubelles et en criant « tout le monde déteste la police »« nous sommes des loups garous »« ACAB » (« All cops are bastards »). Ils sont suivis par des  brigades de policiers en moto (BRAV-M) et des policiers à pied.

A Rouen, une manifestante gravement blessée à la main

A Rouen, une manifestante d’une trentaine d’années, qui travaille avec des enfants handicapés, a eu un pouce arraché selon la députée LFI Alma Dufour, qui met en cause l’usage d’une grenade de désencerclement par les forces de l’ordre. « Ce soir je pense à cette femme au doigt arraché, a écrit sur Twitter le maire (PS) de la ville, Nicolas Mayer-Rossignol. Aux sept blessés à Rouen. Sans parler des quais, rues, du matériel urbain dégradés. Alors que depuis des mois les syndicats et l’immense majorité des manifestants sont exemplaires. Quand, QUAND le Président va-t-il ENFIN écouter ? »

Dans un communiqué, la préfecture de la Seine-Maritime relève que « onze personnes ont été prises en charge par les sapeurs-pompiers présents, incluant une femme ayant subi des blessures graves à un pouce sans que les circonstances de cette blessure ne soient à ce stade établies, dans l’attente d’investigations à venir ». En fin de journée, le parquet de Rouen a annoncé qu’une enquête était ouverte, selon le site 76 Actu.

A Paris, des jeunes manifestants rejoignent la place de la République

A Paris, un cortège de personnes « très jeunes » affluent vers la place de la République où les forces de l’ordre sont « très présentes », décrit notre journaliste Pierre Bouvier.

Plus tôt, les pompiers sont intervenus rue Vivienne pour éteindre « une série de feux de poubelles ».

Leave a reply