(Maouloud 2021 a Médina baye) «Nous avons les armes nécessaires pour combattre le mal, mais … », le Khalife Serigne Mahi Niass

0
240

Le Khalife général de la communauté Niassène de Médina Baye a dirigé les causeries du Maouloud, la nuit de lundi 18 à mardi 19 octobre, en présence de son frère Cheikh Al Amine (Baba Lamine Niass) mais également de l’émir et  souverain de Kano (dans le Nord du Nigeria), du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, de l’Imam Cheikh Cissé et d’autres membres de la famille. Une bonne occasion de revenir sur les enseignements du Prophète Mohamed (PSL), mais surtout sur celui sur qui Cheikh Al Islam, (Baye), a passé toute sa vie à écrire et à chanter grâce à la place incontournable que cet envoyé d’Allah occupe dans la marche de l’humanité, rapporte Dakaractu.

Serigne Mahi Ibrahim Niass a appelé les fidèles, face aux difficultés de la vie, à se rappeler toujours des enseignements de Baye Niass qui ne surpassaient guère l’œuvre du Prophète (PSL). «Cheikh Al Islam nous a appris à adorer et à suivre les traces du Prophète (PSL). Dans ce monde où l’incertitude a atteint son paroxysme, les écrits de Baye doivent, en permanence, nous guider pour nous rappeler ses enseignements. Nous avons les armes nécessaires pour combattre le mal. Mais en le faisant, il faut toujours rester lucide et avoir comme objectif : ‘’être parmi les élus du Tout Puissant’’.»

Priant pour la concorde, la paix et la prospérité dans tout le pays et au-delà, le Khalife général des Niassène a ainsi invité à la pratique de l’Islam surtout à travailler pour mieux expliciter le fond du Coran qui, selon le guide religieux, doit être bien enseigné pour permettre aux pratiquants d’en faire une bonne utilisation.

Leave a reply