Marche du travail : les femmes de la Cciad plaident leurs droits

0
828

Les femmes de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad) ont célébré le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, hier mercredi.

Autour du thème «L’approche genre en milieu professionnel», les femmes de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad), collègues et anciennes collègues et les autorités ont saisi l’occasion de la journée qui leur est dédiée, le 8 mars, pour réfléchir sur leurs conditions de travail, surtout dans le milieu professionnel.

A cet effet, la présidente de l’Association des femmes de l’institution consulaire (Af-Cciad), Awa Guèye Bèye, a soutenu ceci : «Nous avons voulu, à travers le choix de ce thème, permettre à nous femmes d’avoir une bonne connaissance des lois et règlements pris en faveur des femmes travailleuses notamment, mais également pour sensibiliser nos autorités sur la réglementation existante et sur la nécessité d’en tenir compte dans les relations de travail».

Le Sénégal a signé et ratifié beaucoup de Conventions. Cependant, malgré ces lois adoptées relativement à la non-discrimination et à l’égalité de traitement dans le milieu professionnel, «l’objectif de l’égalité des sexes dans le milieu du travail n’est toujours pas réalisé», fera savoir Mme Bèye. A travers ce plaidoyer, «il ne s’agit nullement de militer pour des droits particuliers à l’égard des femmes, mais pour que leurs soit reconnues les mêmes droits sur le marché du travail», a-t-elle précisé.

Au-delà de la célébration de la Journée internationale des droits de la Femme, «l’Af-Cciad s’inscrit dans le social à travers différentes activités que sont l’organisation de journées de don de sang, de randonnées pédestres, de journées de ‘’set-setal’’, de dons à des pouponnières, à des associations de nécessiteux, d’opérations Korité ou Tabaski à l’intention de nos collègues. L’Af-Cciad, c’est également la participation à la vie de l’institution consulaire», a soutenu Mme Bèye.

Le président de la Cciad, Abdoulaye Sow, ayant compris le rôle important que jouent les femmes au sein de la famille ou à l’échelle de l’entreprise, dira : «J’ai mis en place la Commission genre et entreprenariat féminin dont la présidence est assurée par Mme Khady Tall Fall, que l’on ne présente plus, pour donner une place de choix aux femmes».

Le président Sow d’ajouter : «Je saisi cette occasion pour rendre un hommage appuyé à nos braves femmes, saluer leur dynamisme, leurs compétences, l’énergie de toutes les femmes, en général, et celle de notre institution, en particulier».

A l’en croire, «ces braves dames participent pleinement à la vie de notre institution au travers des différentes activités qu’elles organisent à longueur d’année. Le 02 mars déjà, elles ont organisé une journée de don sang à l’intention du Centre National de Transfusion Sanguine. L’engagement dont elles font montre à chaque occasion milite en faveur d’un plaidoyer pour une meilleure prise en compte de leurs droits», a-t-il salué.

JP MALOU

Leave a reply