Marchés publics, recrutements… : Sonko met la pression sur les ministres

0
211

Le Premier ministre, Ousmane Sonko, a interpellé les membres du gouvernement dans une circulaire confidentielle dont Enquête détient copie.

Dans ledit document datant du 19 juin dernier, révèle le journal, il est demandé aux ministres «de procéder à la revue exhaustive des marchés inscrits dans les Plans de passation des marchés (PPM) dans leur département aussi bien au niveau des administrations centrales qu’au niveau des organismes publics placés sous leur tutelle».

Une fois la revue effectuée, poursuit la source, les membres du gouvernement devront «annuler ou différer les contrats ou marchés qui ne correspondent pas aux priorités», du régime actuel, selon les directives du Premier ministre. Le leader du Pastef a aussi recommandé de «procéder à un audit physique du personnel et des contrats d’embauche».

D’après Enquête, Ousmane Sonko a insisté sur le fait que «ce travail devient plus qu’urgent dans la mesure où l’État dispose de marges de manœuvres très réduites pour l’exercice de l’année 2024 à mesure de l’exécution de la Loi de finances initiale (LFI)».

Dans la dynamique «d’aller vers plus de sobriété et d’économie dans l’action gouvernementale », avance le quotidien d’information, le chef du gouvernement entend aussi «mettre en place une centrale d’achat chargée de couvrir l’essentiel des charges de fonctionnement ainsi que les besoins d’investissement au meilleur qualité-coût et en profitant des économies d’échelle».

«Toutes ces démarches seront consignées dans la Loi de finances rectificative (LFR) qui sera soumise au Parlement, après la Déclaration de politique générale (DPG) d’Ousmane Sonko avec comme but ultime de financer les axes prioritaires» du Projet, souligne Enquête.

Leave a reply