Marine Le Pen, élue dès le premier tour dans le Pas-de-Calais, demande « une majorité absolue »

0
189

Le parti d’extrême droite a dominé le premier tour des législatives anticipées. Selon les instituts de sondage, le taux de participation final est estimé entre 65,5 % et 69,7 %. Il était de 47,7 % au premier tour en 2022. Emmanuel Macron a appellé à un « large rassemblement clairement démocrate et républicain » pour le second tour. De son côté Marine Le Pen, élue dès le premier tour, dans le Pas-de-Calais, demande « une majorité absolue ».

« La démocratie a parlé », a salué Marine Le Pen d’Hénin-Beaumont ; où elle a annoncé avoir été réélue dès le premier tour. Pour la triple candidate à la présidentielle, l’arrivée en tête du RN démontre que les électeurs « dans un vote sans ambiguïté, [ont] témoigné de leur volonté de tourner la page après sept ans de pouvoir méprisant et corrosif » d’Emmanuel Macron.

« Rien n’est gagné et le second tour sera déterminant, pour éviter au pays de tomber entre les mains de la coalition Nupes, d’une extrême gauche à tendance violente », a-t-elle prévenu alors que la coalition de gauche du Nouveau Front populaire est arrivée deuxième au niveau national. Pour Marine Le Pen, le second tour sera « déterminant pour donner à Jordan [Bardella] une majorité absolue à l’Assemblée nationale, pour lancer dès la semaine prochaine le redressement de la France et le rétablissement de l’unité et de la concorde nationale ».

« Il nous faut une majorité absolue pour que Jordan Bardella soit dans huit jours nommé premier ministre par Emmanuel Macron », a-t-elle ajouté.

La députée réélue a également tenté de rassurer une partie de l’électorat hostile au Rassemblement national, après avoir annoncé des mesures visant notamment les binationaux. « Aucun Français, je dis bien aucun Français, ne perdra de droit. Au contraire, les droits seront garantis et dès lors que la situation le permettra, de nouveaux seront créés au bénéfice de chacun », a-t-elle assuré.

Leave a reply