Matam – Fête de l’Indépendance : Le Gouverneur de région rend un vibrant hommage aux forces de défense et de sécurité

0
160

Après une année de non célébration sur tout le territoire national, à cause de la crise de la pandémie du coronavirus, la fête du 4 avril qui marque l’anniversaire de notre accession à la souveraineté internationale, a été célébrée cette année à travers une cérémonie de prise d’armes, suivie d’un défilé militaire, au niveau de l’angle Fadel sous la présidence du gouverneur de région. Avec, à ses côtés, plusieurs autorités administratives, civiles et militaires qui en harmonie avec les populations, ont salué les différentes prestations des hommes de tenue et des anciens combattants.    

A la faveur de sa prise de parole, le chef de l’exécutif régional a adressé un vibrant message de félicitation aux populations de la région de Matam en confondant dans ses propos, le commandant des troupes du 32ème bataillon national d’Ourossogui et l’ensemble de la jeunesse. Sur le fait, il a aussi  profité de l’occasion pour rendre un vibrant hommage à ceux qui ont fait le choix des armes comme fonction, comme métier, pour veiller sur la sécurité de leurs concitoyens. Avant de marquer sa satisfaction « du travail fourni par les forces de défense et de sécurité et aussi de l’engagement, et le sens élevé de la République traduit par la jeunesse et les populations qui ont fait montre d’un remarquable dévouement durant la retraite aux flambeaux ».Se prononçant par la suite sur le thème de ce 62e anniversaire: « Forces de défense et de sécurité et résilience nationale », le gouverneur Mohamed Moctar Watt s’est dit réconforté de l’apport des forces de défense et de sécurité en service dans la région.

« J’ai  une grande satisfaction du travail abattu par les FDS face à un certain nombre de situations. Durant la crise du Covid, nous avons senti l’engagement du service d’hygiène aux côtés des populations, du corps médical et des autorités administratives pour essayer de contenir la pandémie avec tous les acteurs impliqués dans le cadre de la riposte. Ce n’est nullement un hasard si la région de Matam a été l’une des dernières régions à être touchée par la pandémie », affirme-t-il. Avant d’ajouter : « récemment nous avons fait face à une invasion aviaire et pour enrayer le fléau, l’armée a mis à la disposition de la région un aéronef qui a permis de stopper la forte expansion des oiseaux. Au regard de nos réalités régionales, le thème de cette année est pour nous un thème d’actualité ».

PAPE MOCTAR NDIAYE

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :