Matam-projet de renforcement de l’auto-emploi des jeunes (PRAEJ 2) : des bénéficiaires de la région reçoivent des kits matériels et une subvention

0
204

Après la formation de 120 jeunes en entreprenariat et gestion de micro-entreprises, le PRAEJ 2  qui a déroulé des activités d’information, de sensibilisation et de formation, a procédé  à la mise à disposition de kits d’insertion dans les filières agro-sylvo-pastorales aux bénéficiaires de la région de Matam qui sont au nombre de 32 porteurs de projets dans les départements de Kanel, Ranérou et Matam. 

Durant la cérémonie dédiée à l’événement, qui a été marquée par la présence des autorités administratives et territoriales, de Madame Inès Diégo Zapata, représentant de l’Agence Espagnole Coopération Internationale pour le Développement (AECID) et de plusieurs acteurs, Tamsir Faye , le directeur général de l’Agence nationale de promotion de l’emploi des jeunes (ANPEJ) , a relevé, à l’entame de son allocution, les orientations  du Projet de Renforcement de l’Auto-emploi des Jeunes (PRAEJ 2), dans les régions de Saint-Louis (département de Podor) et Matam.  Fruit d’un partenariat entre l’Agence nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANPEJ) et l’Agence Espagnole Coopération Internationale pour le Développement (AECID), le projet qui est à sa deuxième phase PRAEJ 2 a été financé à hauteur de 226 millions 642 327 francs Cfa, comme l’informe le directeur général, et poursuit son objectif « d’appuyer les initiatives économiques des jeunes dans les secteurs à fort potentiel de création d’emploi et de façon spécifique de contribuer au renforcement du système local pour la promotion, l’appui et l’accompagnement de l’initiative entrepreneuriale des jeunes dans les régions de Saint-Louis et de Matam ». Tout cela pour souligner à cet égard que la première phase lancée en 2018, a permis  d’accompagner, à travers des formations, plus de 600 jeunes et de financer 39 projets de création d’entreprises. « Pour cette année, nous avons enrôlé 41 projets répartis entre les département de Podor (09), Matam (08), Kanel (12) et Ranérou (12), dans les domaines de l’embouche bovine, de l’agriculture, de la pisciculture, de l’aviculture et la transformation des produits. La nouveauté est que parmi les jeunes qui ont été choisis figurent des jeunes qui sont sortis des centres de formation professionnelle qui ont l’expertise pour pouvoir mener à bout leur projet. Toujours est-il, qu’ils ont bénéficié de renforcement par nos équipes et nos partenaires de l’OIM qui ont travaillé pour les accompagner dans la formation pour une meilleure utilisation des kits qui sont mis à disposition », ajoute t-il. En plus de l’octroi de kits, les différents bénéficiaires, (chacun en fonction de l’importance de son projet), ont reçu un appui financier sous forme de subvention en guise de fonds de roulement pour un bon démarrage de leurs activités.

S’adossant au contexte marqué par la problématique de la migration irrégulière, le directeur général de l’ANPEJ a exhorté les jeunes entrepreneurs à croire et à explorer les potentiels de leurs terroirs et à se maintenir dans une bonne dynamique entrepreneuriale. Ce qui commence de son avis par un bon usage du matériel mis à disposition et un respect du plan de suivi élaboré par les techniciens en charge de les accompagner.

PAPE MOCTAR NDIAYE

Leave a reply