Matam- vote de son budget pour l’exercice 2023 : la Chambre de commerce, lourde de 86 millions de F Cfa

0
817

Le budget de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture (CCIA) de Matam (Nord-Est) a été voté hier, jeudi 09 mars 2023 à l’unanimité. Il s’équilibre en recettes et en dépenses à 86 millions de francs CFA pour l’exercice 2023.

Les opérateurs économiques de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Matam ont déroulé ce jeudi une assemblée générale essentiellement consacrée à l’approbation de l’exercice du budget 2022 et le vote du budget de 2023. Comparé à celui de l’année dernière, le budget de l’année en cours qui a connu une hausse de 26 millions, s’équilibre en recettes et en dépenses à 86 millions de francs Cfa. « De près de 63 millions à 86 millions, nous avons noté une importante augmentation essentiellement due à un partenariat avec la GIZ qui a décidé de nous accompagner à hauteur de 26 millions consacrés à l’accompagnement des entreprises et à l’équipement de notre siège », a indiqué le président de la CCIA de Matam, Docteur Mamadou Ndiadé. Avant de magnifier cet apport supplémentaire en ressources obtenues dans le cadre du partenariat qui permettra, de son avis, de mener à bien les missions dédiées à la chambre dans le cadre du coaching des entreprises.

Durant les échanges qui ont animé la rencontre, les opérateurs économiques se sont longuement appesantis sur le projet de création d’un bac au niveau de la capitale régionale en mettant en exergue l’importance et les opportunités de sa réalisation. Selon le président de la chambre de commerce, « ce projet très important continue de susciter l’engagement des opérateurs économiques qui ne cessent d’en parler voilà plus de trois ans maintenant ». D’après lui, « cela dénote de l’intérêt que les opérateurs portent à sa réalisation qui permettra de désenclaver la région vis-à-vis de notre pays frère la Mauritanie sur le plan des échanges, du transport des personnes, des véhicules et de la marchandise »…Dans l’attente toujours d’un financement du Cosec pour l’étude de faisabilité du projet, la chambre de commerce qui attend aussi un accompagnement moral des collectivités territoriales (surtout de la commune de Matam), s’affaire à mobiliser l’entreprenariat local pour les investissements.

PAPE MOCTAR NDIAYE

Leave a reply