Me augustin Senghor-après 5 titres de champion d’Afrique en 15 mois : « Travailler à rester au sommet du football car le plus difficile commence »

0
510

Auteur  de 5 titres de champion d’Afrique en 15 mois, le Sénégal compte se maintenir au sommet du football. C’est la conviction du Président de la Fédération sénégalaise de football qui réagissait au sacre des Lionceaux à la CAN U17 remportée vendredi devant le Maroc. Et pour le directeur technique national Mayacine Mar, si le Sénégal est passé de février 2022 du rang des « sans grades » en leader du football africain, avec un titre dans toutes les compétitions organisées par la CAF, c’est parce qu’il s’est reposé sur la stabilité de ses structures techniques et administratives et à un travail permanent.

Longtemps relégué dans le rang des « sans grades » et sans le moindre trophée continental avant février 2022, le Sénégal a réussi, à l’espace de quinze mois, à rafler tous les titres. La dernière en date, c’est la CAN 17 remportée la semaine dernière à Alger contre le Maroc en finale.  Pour le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, ce dernier trophée est également le plus prometteur pour le futur du football sénégalais. « Le Sénégal marche sur l’eau actuellement. Le 5e trophée continental en 15 mois, c’est du jamais vu dans les annales africaines. Ce n’est que du bonheur pour le peuple sénégalais d’abord et tous ceux qui ont cru à ce projet.   Pour nos autorités, pour les fédéraux et surtout pour ces jeunes et pour leur encadrement. Comme lors de la CAN U20, ils ont survolé le tournoi. C’est l’un des trophées les plus beaux parce que ce sont les U17.  Ce 5e trophée est prometteur. Il promet des lendemains meilleurs», a-t-il déclaré. Le patron du football sénégalais estime que le Sénégal va désormais s’employer à se maintenir au sommet. « Il faut dire que le Sénégal est bien installé à sa place. Il faut maintenant travailler à rester au sommet du football car le plus difficile commence à partir de maintenant. Nous n’avons pas envie de nous arrêter à cinq trophées, nous allons travailler à gagner encore. Vous me permettez de féliciter tous ceux qui nous ont aidés. Le président de la République, le gouvernement, mais surtout le 12e Gaïndé et l’ensemble des Sénégalais », soutient-il.

Il faut relever que cette grosse performance des équipes nationales du Sénégal n’a pas été le fruit du hasard.  Interpellé sur la question,  le Directeur technique national, Mayacine Mar avance que la base de cette réussite réside dans l’organisation du football sénégalais et sur une certaine stabilité des structures techniques« On a travaillé de manière permanente. Le plus important, c’est la stabilité des structures techniques mais également administratives », explique-t-il d’emblée. « Des centres nous ont permis de travailler avec de longs stages. C’est tout cela qui fait que l’on a ces résultats. On a montré la voie depuis la CAN  sénior en passant par la CAN U20 et ensuite la CAN U17.  C’est fort logique parce que l’on a imprégné les cadets depuis le début. Ils avaient montré qu’ils allaient venir à ce stade.  Dans tous les matchs qu’ils ont joués, ils ont montré qu’ils avaient de la valeur et ils étaient capables de gagner », ajoute- t-il, faisant allusion à l’érection, depuis quelques années, de centres Jules Bocandé de Toubab Dialao et de Youssoupha Ndiaye de Guéréo. En plus des infrastructures mises à la disposition des footballeurs sénégalais, notamment les terrains de proximité, il faut également noter l’apport des académies qui demeurent les principaux pourvoyeurs des différentes sélections de petites catégories.  A titre d’exemple, on peut citer, « Génération Foot » qui a elle seule fourni 7 pensionnaires dans l’équipe des moins de 20 ans et 4 dans l’équipe nationale locale victorieuse du CHAN 2023.  La sélection U17 dispose plus de 5 joueurs en provenance de cette académie de Déni Biram Ndao.

Omar DIAW

Leave a reply