Me Moussa Sarr, avocat de Ndeye Khady Ndiaye, ex-patronne d’Adji Sarr : « Le président de la chambre criminelle a corrigé une irrégularité du procureur de la République »

0
863

« La Chambre criminelle a constaté que le Parquet n’a pas respecté le délai de 3 jours au moins prévu par l’article 246 du code de procédure pénal entre l’interrogation des accusés sur leur identité et l’ouverture du débat au fond. En effet, notre cliente Ndeye Khady Ndiaye a été interrogée hier, (ndlr avant-hier lundi 15 mai dernier) et au même moment, elle a reçu du Parquet, une citation à comparaitre pour aujourd’hui.

L’interrogatoire ayant eu lieu le 15, donc l’audience au fond ne pouvait pas avoir lieu aujourd’hui (ndlr mardi 16 mai). La chambre criminelle après avoir donc constaté cette irrégularité qui découle d’un enrôlement précipité du procureur de la République, a donc décidé de corriger cette anomalie en décidant de renvoyer le procès à une huitaine (8 jours). Nous, de la défense de Ndeye Khady Ndiaye, nous avons profité de cette décision du président de la chambre criminelle de renvoyer d’office à huitaine pour demander que cette date soit un peu plus lointaine pour nous permettre de prendre connaissance amplement de ce dossier qui est extrêmement volumineux : 471 pages avec des audios, des vidéos et des photos. Seulement le tribunal a estimé maintenir la date du 23 mai prochain mais à cette date, on appréciera ».

NCG

Leave a reply