Me Oumar Youm sur la démission annoncée de Mimi Touré du groupe parlementaire de la majorité : «Si elle officialise sa démission de la coalition BBY et du parti APR, les instances en tireront toutes les conséquences…»

0
355

Le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY), Me Oumar Youm est monté hier, lundi 26 septembre, au créneau pour apporter une réplique à Mme Aminata Touré qui avait annoncé la veille, sa démission du groupe parlementaire de la majorité, après avoir accusé le chef de l’Etat de trahison. Lors d’une conférence de presse des députés de la majorité présidentielle, Me Oumar Youm a également tenu à préciser à l’endroit de Mme Aminata Touré que si elle officialise sa démissionne de la coalition BBY et du parti APR, les instances de ces deux structures en tireront «toutes les conséquences» en conformité à la réglementation.  

Réponse du berger à la bergère. ! Le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY), Me Oumar Youm invite sa collègue et camarade de parti, Aminata Touré, a rendre son siège de député. Réagissant hier, lundi 26 septembre, lors d’une conférence de presse des députés de la majorité présidentielle consacrée à la sortie, la veille, de l’ancien Premier ministre et tête de liste majoritaire de la coalition au pouvoir, lors des dernières législatives, le maire de Thiadiaye estime que cette dernière n’a pas encore fini de digérer son écartement de la présidence de l’Assemblée nationale. Il invite Mimi Touré à «rendre à César ce qui appartient à César, avant de parler de principes ou autres».

Face aux journalistes, le chef de file des députés de la coalition au pouvoir à l’Assemblée nationale a également réfuté les accusations de trahison brandies par l’ex Premier ministre contre le chef de l’Etat. Selon lui, «tous les députés y compris Aminata Touré ont donné mandat au président de la coalition de choisir le président de l’Assemblée nationale et ils seront derrière lui». Poursuivant son propos, Me Oumar Youm indique que Mimi Touré, pour avoir signé la fiche d’engagement dans ce sens, est comptable de ce choix du président de la République porté sur leur collègue Amadou Mame Diop pour la présidence de l’Assemblée nationale.

Loin de s’en tenir là, le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar souligne que jusque là, son groupe parlementaire n’a reçu aucune lettre de démission du groupe ou de la coalition BBY de Mme Aminata Touré, avant de préciser à l’endroit de cette dernière que si elle officialise sa démissionne de la coalition BBY et du parti APR, les instances de ces deux partis en tireront « toutes les conséquences », en conformité à la réglementation.

Nando Cabral Gomis

 

 

Leave a reply