Menaces de forclusion de YAW à Dakar : Barthélémy Dias accuse le régime de falsification et appelle les Dakarois à la résistance

0
372

Suite aux empoignades avec les forces de l’ordre au niveau du portail de la Direction générale des élections (DGE) cet après-midi, le maire de la ville de Dakar, a tenu un point de presse.

« Je persiste et je signe. Dakar restera debout. Ces gens ont cherché à faire disparaitre Dakar. Ces gens ont cherché à faire nommer le maire de Dakar par décret présidentiel. Ces gens ont arrêté le maire de Dakar, l’on emprisonné et se sont arrangés pour le rendre inéligible. Aujourd’hui, ces gens ont décidé que les 7 députés de la ville de Dakar, ils vont les voler au peuple de Dakar. J’invite le peuple de Dakar à se mobiliser. Autant de jours que ça prendra, autant de sacrifice que ça prendra, faite-nous confiance, nous resterons debout« , a déclaré Barthélémy Dias tout en se faisant menaçant en direction du régime de Macky Sall.

« Pour une histoire concernant un complot politique, Dakar a accepté de sacrifier des vies. Si vous pensez que vous allez éliminer la liste de Yewwi Askan Wi, Dakar compte remettre encore ce combat. Nous n’accepterons pas d’être forclos, sur la base une fois de plus, de l’abus de pouvoir, de complot de l’État et de foutaise caractérisée« , tonne le « bouillant » maire de Yewwi Askan Wi.

LE RÉGIME ACCUSÉ DE FALSIFICATION DES LISTES DE YAW À DAKAR

Revenant sur les raisons du courroux qui a motivé cette sortie musclée, Barth informe que leur mandataire, Déthié Fall a noté une falsification de la liste déposée par la coalition Yewwi Askan Wi. Il accuse ainsi le régime en place d’avoir changé les noms déposés par leur mandataire qui a affirmé que la liste publiée par la DGE n’est pas celle déposée.

Brandissant l’article L. 179 du Code électorale, Barth reconnait que la DGE disposait de 05 jours (jusqu’au vendredi 13 mai prochain) à partir des 76 jours (le dimanche 08 mai dernier) avant les élections, pour notifier au mandataire de YAW les manquements qui pourraient invalider la liste. Celui-ci, dès réception de la notification, dispose de 3 jours, c’est à dire au dimanche prochain pour remplacer les candidats inéligibles, substituer les pièces périmées, ou encore les dossiers qui comportent des erreurs matériels, notamment le respect de la parité.

Poursuivant, Barth informe que Déthié Fall a souhaité, avant qu’on lui notifie la situation d’irrégularité, de procéder à la rectification qui sied, à savoir recevoir les lettres de désistement et procéder au remplacement. Malheureusement, il s’est confronté au refus de la DGE. L’accès à la DGE a été aussi refusé aux 2 huissiers commis par la coalition YAW pour disposer des preuves de cette obstruction.

J M D

 

Leave a reply