Menaces de révocation : Barthélémy Dias, droit dans ses bottes

0
537

Le maire de la ville Dakar, Barthélémy Toye Dias, campe sur sa position. S’exprimant hier, jeudi 5 mai, dans les locaux de la ville de Dakar sur la menace de révocation brandie par le chef de l’Etat, Macky Sall, à l’endroit de tout maire qui procède à des recrutements en dehors de l’organigramme légal, Barthélémy Dias a précisé tout d’abord qu’il «ne fait pas partie de cette catégorie de personnes qu’on menace », avant d’indiquer que Guy Marius Sagna et l’ex-capitaine Seydina Touré, qu’il a récemment nommés aux fonctions de conseillers techniques, «sont membres du cabinet et ils resteront membres du cabinet».

Réponse du berger à la bergère. Deux jours après, la menace de révocation brandie par le chef de l’Etat, Macky Sall, à l’endroit de tout maire qui procède à des recrutements en dehors de l’organigramme légal, le maire de la ville de Dakar, Barthélémy Toye Dias que beaucoup considéraient comme la principale cible du président Sall, est monté au créneau pour apporter la réplique. Lors d’un point de presse organisé hier, jeudi 5 mai, dans les locaux de la ville de Dakar, le maire de Dakar a rappelé que c’est la Constitution qui a consacré le principe d’administration libre des collectivités territoriales mais aussi qu’il a été élu au suffrage universel direct de même que le chef de l’Etat. Non sans manquer de faire savoir qu’il « ne fait pas partie de cette catégorie de personnes qu’on menace».

Mieux, l’ancien maire de la commune de Mermoz-Sacré cœur a invité ceux qui «ont parlé de révocation » de retirer «leur propos pour la stabilité du pays et de leur gouvernement» si en tenant ces propos, ils ont pensé à la mairie de Dakar. Poursuivant son propos, le maire Barthélémy Toye Dias a, par ailleurs, précisé au sujet du recrutement de Guy Marius Sagna et le capitaine Seydina Oumar Touré comme conseillers techniques à la ville que beaucoup considèrent comme étant la raison de la sortie du chef de l’Etat que «personne n’a le pouvoir de le faire revenir en arrière ». Et que « ces gens (Guy Marius Sagna et le capitaine Touré-ndlr) sont membres du cabinet et ils resteront membres du cabinet».

« Depuis mon installation, je n’ai créé aucun nouveau poste dans le cabinet du maire »

Poursuivant son propos, le maire Barthélémy Toye Dias a dénoncé l’acharnement du gouvernement en place contre Guy Marius Sagna et le capitaine Touré. En effet, explique-t-il, contrairement à ce qui est dit, le cabinet du maire de Dakar compte une douzième de postes qu’il n’a pas créés, y compris celui de Conseiller technique du maire de la ville de Dakar chargé de la sécurité urbaine qu’il a décidé de confier au capitaine Touré qui a bon profil pour avoir gravi tous les échelons au niveau de la Gendarmerie nationale jusqu’au devenir un élément de la redoutable Section de recherche. « Depuis mon installation, je n’ai créé aucun nouveau poste dans le cabinet du maire.  J’ai décidé de remplacer la personne qui occupait ce poste par quelqu’un d’autre et ça, personne ne peut me l’empêcher. Je rappelle que la personne qui occupait ce poste de Conseiller technique du maire de la ville de Dakar chargé de la sécurité urbaine est une femme nommée par le maire Khalifa Ababacar Sall et elle était en poste depuis le 6 décembre 2013 », a-t-il expliqué.

« On n’entend pas tous ceux qui s’agitent maintenant dénoncer la présence des autres membres de mon cabinet »

Se demandant « Où était donc le président de la République pendant tout ce temps ? », le maire Barthélémy Toye Dias dit comprendre toutefois la raison de cette agitation qui, selon lui, est liée à la nomination de Guy Marius Sagna et du capitaine Touré. « C’est seulement aujourd’hui qu’il s’intéresse à l’organigramme de la ville tout simplement parce que j’ai décidé de nommer Guy Marius Sagna et le capitaine Touré dans mon cabinet qui compte par ailleurs une douzaine de personnes. Mais, on n’entend pas tous ceux qui s’agitent maintenant dénoncer la présence des autres membres de mon cabinet parce que tout ce qui les intéresse, c’est Guy Marius Sagna et le capitaine Touré », a-t-il dénoncé.

La saisine du Bureau international du travail (Bit)

Poursuivant son propos, Barthélémy Toye Dias a toutefois prévenu à l’endroit de ses détracteurs qu’il ne va pas rester bras croisés et fermer les yeux sur cet acharnement contre Guy Marius Sagna et le capitaine Touré. Sous ce rapport, il a annoncé la saisine du Bureau international du travail (Bit) par les conseillers juridiques de la ville de Dakar pour dénoncer cette discrimination que Guy Marius Sagna et capitaine Touré subissent de la part de l’Etat du Sénégal. « Capitaine Touré est un Sénégalais né au Sénégal, il n’a jamais été accusé de vol puisque les voleurs on les connait, il n’est pas non plus impliqué dans la vente illégale du foncier puisque ceux qui s’adonnent à de telles pratiques, on les connait tous. Maintenant, on veut le priver de son droit de travailler pour gagner dignement sa vie tout simplement parce qu’il refusé de faire partie d’un complot », a martelé le maire de Dakar.

Avant d’ajouter : « On n’acceptera plus la violence, le harcèlement et la discrimination exercés sur Guy Marius Sagna et le capitaine Touré. Ce sont des citoyens sénégalais qui jouissent de tous leurs droits civiques, ils ont droit de travailler dans leur pays et pour leur pays. N’en déplaise à des personnes qui, malheureusement, sont en fin de carrière ». Pour conclure son propos, le maire de Dakar n’a pas manqué de mettre en garde contre toute décision de blocage des salaires du personnel de la ville. « Dites à qui de droit de bloquer même les salaires au Trésor, je dirais à qui de droit de faire ce qu’il a à faire pour que les personnes qui ont contracté avec la ville de Dakar puissent honorer leur engagement avec la ville de Dakar et que la ville puisse aussi honorer ses engagements ».

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply