Mesures conservatoires du chef de l’Etat contre le bradage foncier et du littoral : « La question de la terre n’est pas simplement une question de technique juridique… »

0
142

Par ailleurs, interpellé sur les mesures conservatoires de suspendre toutes les opérations domaniales prises par le chef de l’Etat, l’Enseignant chercheur agrégé en Droit public répondant à ceux qui évoquent des dispositions du droit pour décrier cette mesure prise par le président Faye déclarera : « La question de la terre n’est pas simplement une question de technique juridique mais c’est aussi une question d’éthique et de justice sociale, de répartition des ressources, une question culturelle ontologique d’accès à la terre ». Ainsi poursuivant sa réflexion, le Pr Sidy Alpha Ndiaye tout en se demandant « est-ce que les populations locales ont accès à la terre ? », précise que le foncier en Afrique renvoie à des considérations culturelles, identitaires, anthropologiques ».

« J’entends dans le débat certains spécialistes agiter l’idée que ces terrains auraient été attribuées en respectant une certaine technique juridique. Mais, est-il normal que des hommes politiques dépositaires des charges puissent se doter de 600 hectares sur la terre du domaine national ? La réponse est certainement non. », a-t-il martelé avant d’ajouter. « Est-il normal qu’un président ne se saisisse pas de cette question de la spoliation foncière non pas pour démolir, arrêter définitivement mais pour suspendre afin de voir si les conditions ont été respectées, si les règles relatives au déclassement ont été respectées, afin de voir s’il y a l’équité et la justice dans cette affaire de répartition des terres ».

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply