Mesures contre la cherté de la vie, oreille attentive à la jeunesse désorientée : «Recommandations» de Mgr Benjamin Ndiaye au président Diomaye Faye

0
236

Le ministre de l’Intérieur, chargé des cultes, le Général Jean Baptiste Tine, a conduit la délégation gouvernementale à la cérémonie officielle de la 136e édition du pèlerinage marial de Popenguine hier, lundi 20 mai 2024. S’exprimant à cette occasion, marquant la clôture de l’événement religieux, l’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye, a plaidé pour les ménages et la jeunesse, invitant les autorités étatiques à prendre les mesures nécessaires pour soulager les Sénégalais de la cherté de la vie, à prêter une oreille attentive aux jeunes et à lutter contre le changement climatique. Quant au ministre de l’Intérieur, il a salué «la parfaite communion légendaire» entre musulmans et catholiques, «dans un contexte d’extrémisme religieux de plus en plus noté».

 Lors de la cérémonie officielle de la 136e édition du pèlerinage marial de Popenguine, tenue hier, lundi 20 mai 2024, après trois jours de recueillement et de prière, l’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye, a demandé au chef de l’État d’inscrire en priorité dans sa nouvelle feuille de route, les questions relatives à la jeunesse, au coût de la vie et à la lutte contre le changement climatique. «J’appelle le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour soulager les ménages de la cherté de la vie, prêter une oreille attentive à cette jeunesse désorientée et à lutter plus efficacement contre le changement climatique», a-t-il déclaré dans l’APS. La prise en charge de ces questions prioritaires devrait permettre au gouvernement de garantir la protection et le bien-être de la population, selon l’archevêque de Dakar.

Saluant l’issue heureuse de la présidentielle du 24 mars 2024, l’archevêque de Dakar a souligné que «notre pays a su encore une fois, faire preuve de résilience et de maturité démocratique», avec une nouvelle alternance au sommet de l’Etat. C’est pourquoi il a invité les politiques «à chercher l’intérêt général en lieu et place de tout intérêt particulier ou sectaire, le tout dans une cohésion sociale, socle d’un développement harmonieux». Pour cela, il appelle les hommes politiques à «promouvoir les valeurs qui constituent l’identité de notre société, dans le respect de nos diversités». Non sans prier pour les nouvelles autorités au pouvoir, afin qu’ils aient «la claire vision de ce qu’ils doivent faire, et la force de l’accomplir».

 LE GENERAL JEAN BAPTISTE TINE SALUE «LA PARFAITE COMMUNION LEGENDAIRE» ENTRE MUSULMANS ET CATHOLIQUES

 Prenant la parole, le ministre de l’Intérieur, saluant la présence de représentants des autres foyers religieux à ce rendez-vous annuel, a magnifié «la parfaite communion légendaire» entre les communautés musulmane et catholique, «dans un contexte d’extrémisme religieux de plus en plus noté». Pour le Général Jean Baptiste Tine «l’Eglise mérite toute la reconnaissance de la République car elle a toujours joué sa partition dans l’effort national de développement, à travers des positions sages, courageuses et pertinentes», a-t-il soutenu. Le ministre de l’Intérieur de relever que «la vie inspirante de la vierge Marie sera un intrant important dans le nouveau projet de société défini par les autorités» nouvellement élus. Il a, par ailleurs, réitéré l’engagement du gouvernement à poursuivre le programme de modernisation du site de Popenguine et des autres diocèses du Sénégal.

La 136e édition du pèlerinage marial de Popenguine s’est tenue du 18 au 20 mai 2024. Le thème retenu cette année est : «Avec Marie, marchons ensemble pour un Sénégal de justice et de paix». Représentants de familles religieuses musulmanes, de la classe politique, de la société civile ont pris part à la cérémonie officielle, marquant la clôture de ce pèlerinage ayant rassemblé des milliers de pèlerins venus de sept (7) diocèses du Sénégal et de la sous-région.

ID

Leave a reply