Site icon Sud Quotidien

Ministère de la Santé de Gaza : Le bilan des victimes de la guerre israélienne à Gaza augmente à 35 173 tués

AA / Ankara / Ahmed Asmar

Le bilan des victimes palestiniennes de l’offensive israélienne qui se poursuit toujours contre la bande de Gaza a augmenté à 35 173 tués, a déploré le ministère de la Santé de l’enclave, ce mardi.

“Les forces d’occupation israéliennes ont commis 8 massacres contre des familles dans la bande de Gaza, faisant 82 martyrs et 234 blessés au cours des dernières 24 heures“, a déclaré le ministère en ce 221e jour d’offensive meurtrière israélienne contre Gaza.

Au moins 79 061 autres personnes ont été blessées dans ce conflit, a également indiqué le ministère.

« De nombreuses personnes sont encore coincées sous les décombres et sur les routes, car les sauveteurs ne parviennent pas à les atteindre », ajoute le communiqué.

L’armée israélienne a entamé la semaine dernière son offensive contre la zone orientale de Rafah, prenant d’assaut et occupant le côté palestinien du poste-frontière séparant Rafah de l’Égypte, bloquant ainsi le seul point d’accès à Gaza.

Israël mène une offensive brutale contre la bande de Gaza depuis l’attaque transfrontalière du Hamas le 7 octobre 2023 qui aurait fait quelque 1 200 morts israéliens.

Plus de sept mois après le début de la guerre israélienne, de vastes agglomérations de Gaza ne sont plus que des ruines, contraignant 85 % de la population de l’enclave au déplacement interne sur fond d’un état de siège paralysant l’accès à la nourriture, à l’eau potable et aux médicaments, selon l’ONU.

Israël est accusé de génocide devant la Cour internationale de Justice. Une décision rendue en janvier par la CIJ a stipulé qu’il était “plausible“ qu’Israël ait commis un génocide à Gaza et a ordonné à Tel-Aviv de mettre fin à de tels actes et de prendre des mesures pour garantir la livraison de l’aide humanitaire aux civils à Gaza.

Quitter la version mobile