Mis en service prévue ce mercredi 15 mai : le Brt desservira 14 gares sur les 23 prévues

0
302

Le démarrage des activités du Bus rapid transit (Brt) est prévue, ce mercredi 15 mai 2023. Au sortir d’une réunion préparatoire tenue hier, lundi 13 mai, le gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall et le directeur du Conseil Exécutif des Transports Urbains Durables, (Cetud), ont annoncé une panoplie de mesures pour garantir la sécurité le long du trajet. 

Le Bus rapid transit (Brt) démarre ses activités commerciales ce mercredi 15 mai 2024. Elle sera faite de manière progressive, disent le gouverneur de la région de Dakar, Al Hassan Sall, et le directeur du Conseil Exécutif des Transports Urbains Durables, (Cetud), Thierno Birahim Aw, qui ont présidé hier, lundi 13 mai, une réunion préparatoire à la mise en service pour exploitation commerciale du Brt. Cette mise en service s’explique par le fait que le Brt desservira, pour le moment, quatorze (14) gares ; toutes les stations ne sont pas encore opérationnelles. Ces gares ont été choisies selon leur fréquence et représentent 80% de la demande.

Selon le gouverneur de la région de Dakar, Al Hassan Sall, la sécurité sera assurée le long du trajet. «Des dispositions sont prises, avec la Police de la circulation et le commandant en charge de la sécurité du Brt. Le corridor sera sécurisé en permanence, avec la présence d’une compagnie de la circulation aux carrefours surtout là où la signalisation fait défaut, entre Liberté 6 et Guédiawaye», assure Al Hassan Sall. Mieux, «un accompagnement permanent des Sapeurs-pompiers pour prévenir les incidents et anticiper les interventions, en cas de besoin», est aussi envisagé.

Parmi les mesures édictées, le gouverneur de Dakar signale que le corridor du Brt sera aussi dégagé de toute occupation étrangère. «Ce couloir est dédié au Brt. On n’acceptera point qu’un corps étranger puisse y évoluer. Et, par rapport à cela, des instructions fermes ont été données et des dispositions claires, nettes et précises sont prises pour que ces choses soient bannies et qu’on évite des accidents parce que quelqu’un qui n’a rien à faire dans le corridor y a été à un moment». Il ajoute, par ailleurs, «des dispositions pour intensifier la communication chez les usagers pour éviter un télescopage entre les bus du Brt et d’autres usagers».

Avec le Brt, Thierno Birahim Aw promet «un service de bus performant, avec une fréquence de six minutes entre Guédiawaye et Petersen et une fréquence doublée entre Grand-Médine et Pétersen, avec trois minutes d’intervalle». 700 Sénégalais sont déjà recrutés pour l’exploitation et les tarifs varieront entre 400 et 500 francs CFA. Le directeur du Cetud annonce un tarif social dont les ayants droits seront fixés par le ministère des Infrastructures et des Transports terrestres et aériens.

 

Fatou NDIAYE

Leave a reply