Mise en œuvre du programme des 100 000 logements : signature d’un contrat de construction de 50 000 logements entre le Sénégal et EGI d’Abu Dhabi

0
3763

Le Sénégal a signé un contrat de construction de 50 000 logements avec un groupe EGI d’Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis. Selon une note de presse du ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique (EGI/MULHP) à travers cette signature, «l’Etat entend  amorcer la phase d’accélération de la mise en œuvre du projet» des 100 000 logements, «avec une production de logement à l’échelle». «En effet, après plus de deux ans de négociations, le contrat signé ce mardi 14 février 2023 et portant sur l’aménagement, la construction de logements, d’infrastructures et d’équipements va permettre l’atteinte des objectifs du projet», informe la source.

Le contrat paraphé par le ministre Abdoulaye Saydou Sow et les représentant du groupe EGI d’Abu Dhabi, en présence du président Macky Sall, en marge du 10e Sommet des Gourvernements du monde de Dubai (du 12 au 14 février 2023), est «Conclu pour une durée de cinq (5) ans, il porte sur la production de 50 mille logements avec une première phase de 25 mille qui seront construites au niveau de la nouvelle ville de Thiès lancée par Son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la république lors du conseil interministériel de février 2023», précise la source.

Et de relever qu’en définitive, «il s’agira de la construction de 35 000 unités de logement social et économique avec notamment 50% d’unités de logement social et 20% d’unités de logement économique ainsi que le développement, de 15 000 unités, soit 30% du nombre total d’unités de logement en standing par le biais d’investissements privés».

Aussi, au-delà des unités de logements, ce partenariat renferme également : «Un paquet d’aménagement comprenant, la construction d’infrastructures associées et l’aménagement des assiettes nécessaires aux unités de logement ; un paquet construction d’équipements sociaux de base de la conception de la construction et du financement des bâtiments commerciaux, sociaux et institutionnels requis pour chaque parcelle de terrain (écoles, mosquées, magasins, bureaux de police, casernes de pompiers, etc ; un Paquet développement industriel de la fabrication de matériaux de construction avec la construction de groupe d’usines pour la production de matériaux et de systèmes de construction», révèle-t-on.

«Les Emirats Arabes Unis sont connus pour la réalisation de grands ensembles urbains modernes. Avec ce partenariat, le l’Etat apporte une réponse durable à la problématique du loyer et du logement de maniéré générale», souligne-t-on dans le texte.

Et de rappeler que l’Etat du Sénégal a initié un ambitieux projet de construction de 100.000 logements sur l’ensemble du territoire avec 60% des logements à construire sur le triangle Dakar-Mbour-Thiès et les 40% s restants sur le reste du pays. La volonté du gouvernement, à travers ce projet, est de faciliter l’accès au logement au plus grand nombre de sénégalais mais aussi de de promouvoir l’écosystème de la construction dont une des principales composantes est la production locale des matériaux et composants entrant dans la construction des logements.

Le projet 100.000 logements qui s’inscrit parfaitement dans les orientations des axes I et II du PSE vise aussi à contribuer significativement à la relance de l’économie nationale par le secteur des bâtiments et travaux publics (BTP). Il participera également à l’amélioration du cadre de vie et de l’hygiène publique, et à la sauvegarde de l’environnement urbain par la promotion de l’habitat décent.

Pour sa mise en œuvre, une première phase dénommée phase pilote a permis  la mise en place  du cadre institutionnel et juridique du projet avec principalement la création de la Société d’aménagement SAFRU, dont la mission est une réforme hautement attendue avec pour objectif d’agir sur le coût du logement mais aussi de prévenir les problèmes d’assainissement que le pays a connu régulièrement et le Fond pour l’Habitat Social (FHS) pour faciliter l’accès aux financements surtout pour les revenus non documentés.

Aussi, a-t-elle noté le démarrage des travaux d’aménagement par la SAFRU notamment au niveau du pôle urbain de Daga kholpa et sur les sites des promoteurs engagés dans le projet et des travaux de construction de logements par les promoteurs publics et privés que sont la SN HLM, la SICAP, la S21, EFT, Les résidentielles du Sénégal, etc. à Bambilor, Kébemer, Kaolack, Fatick, Diourbel, Notto Diobass.

I.DIALLO

Leave a reply