Naufrage de migrants en Italie: une chapelle ardente installée pour se recueillir

0
604

(rfi.fr)- Le Palais des sports de Crotone, transformé en chapelle ardente, est ouvert depuis ce mercredi matin 1er mars pour permettre à des membres des familles des victimes du naufrage du 26 février, et à la population locale, de se recueillir devant une soixantaine de cercueils.

Soixante-six cercueils ornés de fleurs aux tons pastel sont alignés sur quatre rangées. Les plus touchants sont ceux, de couleur blanche, où reposent six enfants dont un bébé. Une peluche et un jouet, offerts par la ville de Crotone, ont été déposés devant chacun d’entre eux.

Certains proches des victimes sont arrivés de différents pays d’Europe pour se recueillir. Des prières, pleurs et cris de douleurs particulièrement déchirants. Des autorités locales, des représentants d’associations humanitaires, et une foule d’habitants de la province de Crotone, ont aussi tenu à rendre hommage aux défunts. Mais aucun ministre ne s’est déplacé.

Trente-huit cercueils sans nom

Parmi les cercueils, trente-huit sont sans nom. Les corps n’ont pas pu être reconnus par des membres de leur famille ou des survivants au naufrage, ni être identifiés par la police scientifique. À moins que le parquet de Crotone ne décide la poursuite des procédures d’identification, ces morts seront enterrés prochainement et resteront anonymes, à tout jamais…

Les recherches de dizaines de personnes encore portées disparues se poursuivent dans les alentours de la plage de Cutro, à 150 mètres de laquelle le caïque Summer love s’est brisé en heurtant des rochers dans une mer déchaînée. Le dernier bilan fait état de 79 survivants originaires d’Afghanistan, du Pakistan, d’Iran, de Syrie, de Somalie et des territoires palestiniens et de 67 morts.

Leave a reply