Ngor : l’Etat s’engage à construire un lycée et à affecter le stade à la commune (présidence)

0
952

(APS) – L’Etat sénégalais a décidé d’affecter à la mairie de Ngor la moitié du site devant abriter une brigade de gendarmerie et objet, depuis quelques semaines, d’un litige avec les populations, a appris l’APS de source proche de la présidence de la République.

Cette décision a été prise à la suite d’une audience accordée, tard dans la soirée de mardi, par le chef de l’Etat, Macky Sall, à une délégation de dignitaires de Ngor, conduite par le maire de la ville, Maguèye Guèye.

Cette rencontre est intervenue quelques heures après l’annonce de la mort d’une personne dans des affrontements entre des gendarmes et les populations qui s’opposent à la construction d’une brigade de gendarmerie dans cet ancien village lébou en lieu et place d’un lycée.

‘’Une moitié du terrain objet de litige est attribué à la mairie’’, l’Etat s’engeant à y ‘’construire un lycée’’, indique la même source.

Elle signale en outre que l’Etat a décidé d’affecter le stade de Ngor à la commune, soulignant que la délégation est satisfaite des mesures annoncées par le président Macky Sall.

Elle indique que le maire de Ngor, Maguèye Ndiaye, a salué ‘’la diligence du chef de l’Etat et les propositions faites pour trouver des solutions au problème foncier à l’origine des heurts notés dans la commune’’.

L’édile de Ngor a ‘’lancé un appel au calme, à la retenue, et surtout, à la responsabilité’’. Il a exhorté ses administrés à ‘’œuvrer pour la paix’’, rejetant ‘’toute tentative de récupération politique de cette affaire’’.

Une personne a trouvé la mort lors d’échauffourées survenues entre des habitants de Ngor (ouest) et les forces de l’ordre, ont annoncé plusieurs médias, mardi soir.

Les accrochages ont eu lieu lorsque des habitants de cette commune d’arrondissement située à Dakar sont sortis protester contre la construction d’une brigade de gendarmerie dans leur localité.

Ils manifestent depuis plusieurs jours leur opposition à l’érection de ladite infrastructure sur les terres de Ngor. Le terrain objet du litige s’étend sur 3000 mètres carrés.

Leave a reply