Non application des mesures d’amélioration de leurs traitements, paiement de leurs indemnités : les travailleurs du ministère de l’Elevage annoncent une grève à partir du 19 septembre

0
200

Des perturbations s’annoncent dans le secteur de l’élevage. Les travailleurs du ministère de tutelle  annoncent une grève pour exiger le paiement de leurs indemnités. Ils ont tenu un rassemblement hier, mardi 6 septembre à Diamniadio.

C’est une menace réelle qui pèse sur la campagne de vaccination des animaux et sur le contrôle sanitaire dans le secteur de l’élevage. Les travailleurs du ministère de l’Elevage et des Productions animales ont décidé d’aller en grève à partir du 19 septembre prochain. A l’origine de ce mouvement d’humeur, la non application des mesures d’améliorations de leurs traitements et le non-paiement de leurs indemnités, comme instruits par le Président de la République. Ces travailleurs ont tenu un piquet de grève, dispersé par les forces de l’ordre, pour alerter et se faire entendre hier, mardi 6 septembre.

« Du moment que nous avons subi des injustices de la part de l’administration notamment du ministère des Finances, nous avons pris la décision d’exprimer notre désolation et notre incompréhension au niveau des autorités », a fait savoir Amadou Lamine Karé, secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’élevage. En effet, ces travailleurs en veulent surtout au ministère des Finances qui, selon eux, traine les pieds pour concrétiser les engagements que Macky Sall avait pris en leur faveur.

«Notre principale revendication, c’est que le Président de la République, il y a quelques mois, avait dit aux ministères qu’il ne pourrait pas augmenter des salaires mais il avait donné des instructions aux ministres pour qu’ils puissent au niveau de leurs budgets puiser des ressources internes et faire de sorte que ça ne puisse pas impacter le fonctionnement des ministères pour payer les travailleurs. Tous les ministères l’ont fait et ont commencé à payer leurs travailleurs. Entretemps, au mois de mai, il y a eu la revalorisation des salaires mais nous, on ne considère pas ça comme une revalorisation parce qu’il y a une procédure qui avait été entamée. Tous ces ministères sont en train d’être payés sauf  celui de l’élevage», a fait savoir le secrétaire général du syndicat.

Pour ces raisons, une série d’actions a été annoncée par les travailleurs, qui étaient venus de toutes les régions du Sénégal pour prendre part à la manifestation de ce mardi, au niveau du siège de leur ministère à Diamniadio. « On avait déposé un préavis le 16 août dernier qui va prendre effet le 19 septembre. Le lundi prochain donc, nous allons entrer en action de manière pleine et entière qui consistera d’abord à boycotter l’ensemble des séances de vaccination du bétail sur le territoire national. Ensuite, les rapports hebdomadaires et mensuels qui étaient servis aux départementaux et aux régionaux, vont être arrêtés tout bonnement. Les inspections de viande au niveau des abattoirs seront arrêtées. Nous ne récusons même pas le fait de faire une grève de la faim et des sit-in», menacent les syndicalistes.

WORE NDOYE

 

Leave a reply