Non respect de la parité : Aar Sénégal contre toute compromission et exige la tenue des élections à date échue

0
354

La loi doit s’appliquer dans toute sa rigueur contre les erreurs notées sur certaines listes, notamment la question des désistements, de la parité et de la correction des erreurs matérielles et qu’il n’est pas question de trouver des arrangements pour fermer les yeux sur certains listes. Les mises en garde sont de la coalition Aar Sénégal contenues dans un communiqué rendu public tard dans la nuit du vendredi 20 mai 2022.

« AAR SÉNÉGAL veillera à ce que la loi soit respectée dans toute sa rigueur notamment sur la question des désistements, de la parité et de la correction des erreurs matérielles. Aar Sénégal se gardera le droit de réagir à toute compromission sur le dos des populations« , promettent Thierno Alassane Sall et ses camarades de Aar Sénégal.

Suite aux sorties de Yewwi Askan Wi et Benno Bokk Yakaar qui s’accusent mutuellement de non respect de la parité de certaines de leurs listes, Aar Sénégal semble flairer une volonté de vouloir tordre « le cou à la loi » à travers des agissements et alerte sur une éventuelle tentative de report des élections.

Par conséquent, « AAR SÉNÉGAL exige que les élections législatives prévues ce 31 juillet 2022 se tiennent à date échue », lit-on sur la note qui sonne comme une mise en garde contre toute tentative de repoussement des élections à cause des désagréments causés par le parrainage, ou encore et surtout, par la parité qui risque d’être à l’origine de la forclusion de la liste nationale de Benni Bokk Yakar, et 15 listes départementale de Yewwi Askan Wi.

J M D

 

 

 

Leave a reply