Nouveaux prix des denrées : la date d’entrée en vigueur fixée le 24 juin

0
502

Lundi 24 juin est la date d’entrée en vigueur des nouveaux prix applicables sur le territoire national concernant les denrées de première nécessité. L’arrêté sera signé dès ce vendredi, annonce le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serigne Guèye Diop lors du conseil national de consommation.

«Pour le contrôle de l’effectivité des mesures, le ministère de l’Industrie et du Commerce prendra toutes les dispositions en relation avec les acteurs, les transporteurs, les commerçants, les consommateurs, pour assurer leur strict respect des prix sur l’ensemble du territoire. La publicité et l’affichage des prix seront obligatoires. Le ministère prendra toutes les dispositions pour rendre disponibles dans toutes les boutiques les affiches sur les prix», a déclaré l’ex maire de Sandiara.

Toujours pour assurer le respect des nouveaux prix, Serigne Guèye Diop compte impliquer des volontaires, les relais communautaires voire les forces de défense et de sécurité. « Le contrôle sur le terrain sera effectif et renforcé. On a 1 000 volontaires de la consommation et les forces de défense et de sécurité seront aussi mises en contribution. Le contrôle citoyen à travers l’implication des relais communautaires, les chefs de quartier… Par ailleurs, un dispositif spécial a été mis en place en relation avec le Port autonome de Dakar pour accélérer les chargements et les dévoilements», a-t-il fait savoir avant d’inviter les acteurs à « remonter les difficultés pour des mesures structurelles ».

Par ailleurs, le ministre a annoncé également la mise en place de magasins témoins sur l’ensemble du territoire et réfléchit avec les acteurs sur la  restauration de la Société nationale de distribution du Sénégal (SONADIS). Des boutiques qui ont été mises en place, après l’indépendance, par l’État du Sénégal mais qui ont disparu au fil des années.

Le Conseil national de la consommation s’est tenu, ce jour. La révision des prix de l’huile de palme raffinée, du riz brisé ordinaire, du sucre cristallisé, du pain, de la farine de blé et du ciment était à l’ordre du jour. Ainsi, le prix du kilogramme de sucre cristallisé est passé à 600 F CFA une baisse de 50 F CFA et le prix.

La baguette de pain de 190 grammes doit être vendue à 150 F CFA dans les boutiques. Le kilogramme du riz brisé non parfumé est homologué à 410 FCFA, le litre d’huile raffinée coûtera désormais 1000 F CFA soit une baisse de 100 Francs CFA  et le prix exclusif de la tonne du ciment est fixé à 65000 F CFA.

Leave a reply