Œuvres sociales : Sadio Mané fait des émules au Zimbabwe

0
324

(APS) – L’attaquant sénégalais du Bayern Munich, Sadio Mané, connu pour ses actions dans les affaires sociales de son village natal, fait des émules parmi les footballeurs africains, notamment le Zimbabwéen Marshall Munetsi, qui a décidé de soutenir financièrement l’éducation de ses jeunes compatriotes.

‘’Le footballeur a choisi de soutenir l’enseignement en payant les frais de scolarité de 60 enfants de 14 et 15 ans, filles et garçons’’, rapporte Le Journal du dimanche (JDD) dans son édition du 21 août.

‘’Je fournis aussi des équipements et des ballons (…) Changer la vie d’une personne ne demande pas tant d’argent que ça’’, a dit le footballeur zimbabwéen en commentant ses propres initiatives prises au profit de ses jeunes compatriotes.

Le milieu de terrain de Reims, âgé de 26 ans, a dit au JDD avoir ‘’créé une fondation en 2019, comme Sadio Mané’’, qui lui a inspiré cette démarche.

Marshall Munetsi, passé par l’Afrique du Sud avant de s’expatrier en France en 2019, confie consacrer 10 % de son salaire, quelquefois même 30 %, à ses ‘’compatriotes oubliés par le sort’’.

‘’Lors de sa dernière visite, il a dépensé 10.000 euros (6,5 millions de francs CFA) en vivres et vêtements d’hiver’’ au profit de certains de ses compatriotes, rapporte le journal en citant le coéquipier de l’international sénégalais Dion Lopy.

‘’La facture va s’alourdir s’il va au bout de sa prochaine idée : construire des logements, mettre un toit sur la tête de ces enfants pour les détourner de la drogue’’, lit-on dans le JDD.

Munetsi affirme que beaucoup de garçons, dans son pays, souffrent de troubles de la mémoire causés par l’usage de stupéfiants. Il ‘’met de l’argent de côté pour sa vie d’après’’, note l’hebdomadaire d’informations générales.

‘’Au foot, il faut porter une montre et des vêtements de luxe, conduire une grosse voiture. Mais les biens matériels ne m’intéressent pas’’, a dit le joueur de Reims, qui se déplace avec une voiture louée. Il s’estime incapable de faire des courses chez la célèbre marque de vêtements et d’accessoires de luxe Gucci.

‘’Certains ont osé le moquer, il pense aux malheureux qui vont au lit le ventre vide’’, ajoute Le Journal du dimanche, selon lequel, dans le vestiaire rémois, ‘’le décalage a donné lieu à des dialogues de sourds, car beaucoup de coéquipiers ne comprennent pas’’ la sobriété du footballeur zimbabwéen.

‘’Sans jouer au donneur de leçons, il [dit qu’]un jeune Européen pense à profiter de son argent, ce n’est pas le cas au Zimbabwe, car les familles n’aident pas, l’Etat non plus’’, lit-on dans le JDD.

Marshall Munetsi dit souhaiter que l’Europe accueille avec bienveillance les Africains qui traversent la Méditerranée en quête du bien-être.

S’il leur donne sans compter, il encourage aussi les élèves de son ancienne école à s’intéresser aux affaires publiques de leur pays.

‘’S’il n’y avait pas la corruption, je n’aurais pas à me substituer à l’Etat comme je le fais’’, leur a-t-il dit, estimant que certaines autorités de son pays n’ont rien fait pour permettre au football zimbabwéen de participer aux compétitions internationales.

La Fédération de football du Zimbabwe écope actuellement d’une suspension de la FIFA à cause d’une ingérence du gouvernement du pays dans les affaires de ladite instance sportive. A cause de cette mesure, les Warriors ne prennent pas part aux éliminatoires de la CAN 2023.

Leave a reply