Oignon : le prix du Kg passe de 1200 à 1000, une légère baisse notée en une semaine

0
678

(APS) – Le prix du kilogramme d’oignon a connu une baisse, passant de 1200 francs CFA la semaine dernière à 1000 francs le kilogramme aujourd’hui, a appris un reporter de l’APS qui a fait le tour des marchés de Gueule Tapée et Tilène.

»Aujourd’hui, le prix de l’oignon connait une légère baisse par rapport à la semaine passée. Le prix du kilogramme d’oignon est passé de 1200 à 1000 francs, mais c’est toujours très cher », a confié Ibrahima Sow, un commerçant rencontré au marché Gueule Tapée.  »Moi je suis grossiste, donc je vends le sac de 25 Kg a 19500 francs et le Kg à 900 francs contre 1000 francs la semaine passée. Le prix de l’oignon change à tout moment », ajoute-t-il.

Awa, la quarantaine, assise devant son étale abonde dans le même sens.  »J’ai acheté le sac de 25 Kg  à 21000 francs pour le revendre en détaille a 1000 francs le Kg. La semaine passée, j’avais acheté le sac de 25 Kg a 24000 f et je vendais le Kg à 1200 francs », dit-elle.

Fatou Diop, une cliente venue s’approvisionner en oignon, s’est invitée à la conversation.  »Je viens d’acheter le Kg à 1200 francs. Nous n’avons pratiquement pas senti la baisse. C’est très dur pour nous parce qu’on n’a pas le choix et on est obligé d’acheter même si c’est pour une petite quantité car l’oignon est présent dans presque tous nos plats », explique-t-elle.

La même situation est constatée au marché Tilène où Mor Sarr, commerçant, souligne que la rareté de l’oignon en cette période de l’année devient récurrente.  »Il faut trouver une solution définitive à cette inflation sur le prix de l’oignon qui s’accentue d’année en année », suggère M. Sarr

Il souligne que  »le sac de 25 Kg d’oignon est à 21000 francs aujourd’hui et 25000 francs il y’a quelques jours. A cette même période, l’année passée, le sac de 25 Kg d’oignon était 14500 francs et l’année d’avant, le sac de 25 Kg se vendait jusqu’à 11 000 francs à la même période ».

»Il faut d’avantage ouvrir l’exportation pour que le prix puisse baisser parce que c’est très difficile pour tous », estime Mor Sarr tandis qu’un autre commerçant estime, sous le couvert de l’anonymat, que  »le  principal problème avec l’oignon est qu’aucun prix n’a été homologué par l’autorité. Tout dépend du marchandage avec le client pour se mettre d’accord sur un prix ».

»C’est la raison pour laquelle le prix de l’oignon varie d’un marché a un autre et d’un vendeur a un autre. Il aurait été plus facile si le prix était fixé par les autorités », dit-il.

Leave a reply