Oumar Youm, président du groupe parlementaire Benno met en garde Mimi : « il y a des comportements qui sont assimilables à la démission »

0
311

Le feuilleton Aminata Touré-Benno Bokk Yakaar est en vérité loin de connaitre son épilogue. Même après sa démission du groupe parlementaire de la coalition au pouvoir, entérinée le mercredi 28 septembre, l’ancien Premier ministre continue d’être surveillée comme du lait sur le feu par ses camarades de la mouvance présidentielle qui scrutent ses moindres faits et gestes. Invité du jour de l’émission Grand jury chez nos confrères de la Radio futurs médias hier, dimanche 2 octobre, le président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar, Oumar Youm, a indiqué que son groupe ne va pas hésiter une seule fois à monter au créneau pour demander son exclusion de l’Assemblée nationale si jamais elle pose des actes contraires aux règlements de leur parti, l’Alliance pour la République.

« Si des actes de dissidence pour ne pas dire de rébellion sont posés pour montrer carrément qu’elle ne fait plus partie de la coalition, qu’elle n’assiste plus aux réunions du secrétariat exécutif du parti et que la ligne politique du parti n’est plus sa ligne politique (…), s’il y a des actes comme ça à l’égard de la majorité présidentielle Benno Bokk Yakaar, il faut avoir le courage de tirer les conséquences et où nous sommes, nous aurons le courage d’en tirer les conséquences », a mis en garde l’ancien ministre Directeur de cabinet du président de la République. Oumar Youm d’insister dans la foulée : « Pour moi, la démission ce n’est pas qu’un acte exprès qu’on met sur la table. Il y a des comportements qui sont assimilables à la démission. La jurisprudence est là aussi ».

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply