Ourossogui : Ousmane Sonko et Yewwi aux populations du Fouta : « l’Assemblée a besoin d’une majorité de l’opposition pour opérer le changement »

0
1024

C’est une liesse populaire qui a accueilli la coalition Yewwi Askan Wi dans la zone nord. Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Barthélémy Dias, Cheikh Tidiane Youm et Déthié Fall ont franchi le seuil du département de Ourossogui pour s’adresser à la population de Matam dans son ensemble.

Les discours ont été organisés par le mandataire national qui a donné le micro à Ousmane Sonko pour le message de la fin de soirée dans la région dans laquelle la coalition continuera ses activités. Fouta, un titre foncier du président Macky Sall, de Farba Ngom ? Loin de ces affirmations qui, selon le leader de Pastef, sont gratuites.  Ousmane Sonko, dans ses habitudes, ne donnant pas à ses adversaires l’occasion de prendre le dessus sur lui et la coalition Yewwi Askan Wi, tentera de se mettre sous les habits des habitants de cette région : « Macky Sall se sert de vous mais n’a jamais servi le Fouta. Il se sert du Sénégal, mais n’a jamais servi le Sénégal. Où sont les 300 milliards et plus qu’il avait promis à cette région ? Quel est le bilan que vous pouvez pointer du doigt dans cette région de Matam?», questionne le leader de Pastef devant la foule matamoise.

Ainsi, le membre de la conférence des leaders de Yewwi Askan Wi, toujours dans son message pour une prise de conscience des populations du Fouta, appelle à éviter le débat d’ethnie qui est souvent animé. « Nous sommes tous pareils devant le créateur. Dans le Saint Coran, le Tout Puissant a même évoqué les raisons du brassage de différentes ethnies. Moi qui vous parle, aux dernières élections présidentielles, je suis sorti deuxième dans cette région. Ma notoriété dans cette partie nord du Sénégal est incontestable ! » Après ce rappel aux populations, Ousmane Sonko précise  les difficultés que traverse la région notamment en matière d’infrastructures et d’emplois des jeunes. « Vous savez que le meilleur président est celui qui est utile à son peuple. Nous avons traversé la région mais aucune infrastructure ne nous a marqués », s’est encore indigné le maire de Ziguinchor. Raison pour laquelle, a-t-il dit, l’Assemblée nationale a besoin d’une majorité de l’opposition pour opérer le changement et freiner le régime de Macky Sall.

Sud Quotidien

Leave a reply