Ousmane Sonko, au conseil interministériel sur les inondations à Diamniadio : «Nous allons auditer les 717 milliards que l’État dit avoir investis dans la gestion»

0
330

Le Conseil interministériel sur la prévention et la gestion des inondations, en perspective de l’hivernage 2024, tenu hier, jeudi 16 mai, à la Sphère ministérielle de Diamniadio a retenu vingt-deux (22) mesures pour prévenir et lutter  durablement contre le fléau des inondations durant l’hivernage. Concernant les fonds alloués à la lutte contre les inondations jusque-là, le Premier ministre, Ousmane Sonko, a annoncé un audit des 717 milliards de FCFA investis par le précédent régime dans le cadre de son plan décennal.

«L’enveloppe de 717 milliards FCFA injectés par l’Etat dans la construction d’ouvrages de drainage, de stockage et de pompage des eaux pluviales, dans la restructuration de zones inondables, ainsi que dans le relogement de sinistrés, sans pour autant réussir à atteindre les résultats espérés, nous interpellent et fera l’objet d’un audit approfondi».  Le Premier ministre annonce la couleur : le Plan décennal de lutte contre les inondations n’ayant pas atteint les résultats escomptés a fait l’objet d’un appel à un audit approfondi pour évaluer l’efficacité de ces investissements. S’exprimant lors du Conseil interministériel sur la prévention et la gestion des inondations hier, jeudi 16 mai, à Diamniadio, Ousmane Sonko a reconnu qu’«il y a certes de fortes pluies dans quelques zones du pays, mais il y a une indiscipline  notoire d’une partie de la population, mais aussi de certains agents de l’État dans la prise en charge des inondations. Mais ça va changer». C’est pourquoi il met en garde les acteurs. «Nous attachons beaucoup d’importance à l’exécution correcte des résolutions sorties de ce Conseil interministériel sur la prévention et la gestion des inondations, en perspective de l’hivernage 2024», a-t-il dit au terme de la rencontre qui a vu la participation de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Dr Cheikh Tidiane Dièye, de responsables de services publics compétents, d’autorités administratives, des Forces de défense et de sécurité, en plus des élus locaux.

Moussa THIAM & I.DIALLO

Leave a reply