Ousmane Sonko en meeting à Keur Massar : «J’ai déjà fait mon testament et je suis prêt à faire face à Macky sur tous les fronts…»

0
3813

Les Patriotes ont mobilisé à Keur Massar. Le terrain de football de l’Unité 2 des Parcelles Assainies, situé en face de la Maison des Femmes, s’est avéré trop petit pour contenir les militants et partisans du président Ousmane Sonko, du parti Pastef, qui y a tenu un «méga-meeting» hier, dimanche 22 janvier 2023. Face à une foule de personnes acquises à sa cause, il a déclaré que la volonté du président Macky Sall de l’écarter de la course à la présidentielle de 2024 est «peine perdue». Mieux dit-il, «Nous avons atteint le terminus ! J’ai déjà fait mon testament. Nous allons nous battre sur le terrain avec Macky Sall et quoi qu’il nous coûtera».

Le terrain de football de l’Unité 2 des Parcelles Assainies de Keur Massar n’a pu contenir les inconditionnels du président Ousmane Sonko, leader de Pastef/Les Patriotes hier, dimanche 22 janvier 2023. De la Pharmacie 24h située à côté du siège du Conseil départemental, à l’intersection du terminus des minibus de la ligne 71, en passant par les ruelles adjacentes au terrain, il était difficile de se frayer un passage. Le «méga meeting» organisé par le leader de Pastef au cœur du 46e département du Sénégal, le 5e de la région de Dakar, a drainé un monde fou. Conformément à la volonté de Sonko, à Keur Massar, il était question de rendre hommage à Mariama Sagna, une militante des premières heures du Pastef assassinée, en octobre 2018, chez elle vers 21h, juste après un meeting de Sonko auquel elle venait de prendre part à la même place.

Prenant la parole lors de ce grand rassemblement, en présence de plusieurs membres et responsables de la coalition Yewwi Askan Wi (Yaw), Ousmane Sonko, a rappelé, avec assurance, que les manœuvres du chef de l’Etat actuel pour l’écarter de la course à la présidentielle de février 2024  ne passeront pas, car il bénéficie du soutien du peuple. «Macky Sall ne se soucie pas du Sénégal. Il a tout fait, avec son régime, pour m’écarter de la course à la présidentielle. Mais, c’est peine perdue parce que je sais que vous, le peuple, vous allez tenir debout pour l’en empêcher».
Poursuivant son propos notamment sur le dossier Sweet Beauté, le président du parti Pastef assure se tenir prêt pour le combat. «Nous avons atteint le terminus ! J’ai déjà fait mon testament. Nous allons nous battre sur le terrain, avec Macky Sall, et quoi qu’il nous coûtera», déclare Ousmane Sonko. Pour ce combat, il engage les «Pastefiens» et les Sénégalais épris de justice à se tenir prêts. Car, le projet de conquête du pouvoir doit être protégé. «N’écoutez personne qui vous détourne de votre objectif. Ces gens qui vous disent que vous êtes violents ne font que vous détourner de l’essentiel», insiste Ousmane Sonko, qui avertit par la même les membres de la mouvance présidentielle. Selon le maire de Ziguinchor, «c’est maintenant œil pour œil, dent pour dent !»

UN DISPOSITIF SECURITAIRE IMPRESSIONANT

Déjà, c’était l’effervescence dans la mi-journée à Keur Massar, à quelques heures de l’arrivée d’Ousmane Sonko. Des jeunes et autres militants surexcités sillonnaient les rues scandant à tue-tête «Sonko…», «…Sunu bakkan lanu ci tek», «Booko laalee…». Klaxons de véhicules et motos, «vuvuzelas», tout y passait pour attirer l’attention sur la venue de Sonko et l’importance de l’événement pour eux. Bref, c’était des colonnes de jeunes, adultes, vieux et femmes de tous âges, aux couleurs nationales et du parti Pastef, brandissant des pancartes et photo de Sonko et chantant un hymne improvisé pour l’occasion, qui convergeaient vers le terrain de football de l’Unité 2 des Parcelles Assainies de Keur Massar.

Toute une ébullition sous le regard vigilant d’un impressionnant dispositif sécuritaire de la Gendarmerie déployée, depuis la matinée, dans la zone où est prévu le «méga meeting» et sur les axes et points stratégiques de Keur Massar ; le même dispositif ou même plus que celui de la veille samedi et comprenant plusieurs fourgonnettes de transports de troupes remplis d’éléments, des véhicules blindés, stationnés sur les principales voies menant au terrain de l’Unité 2, en face de la Maison des Femmes des Parcelles Assainies de Keur Massar, particulièrement sur la route des Niayes à hauteur de la pharmacie 24h, au rond-point du marché, sur la route de l’hôpital, la route de l’Unité 4 etc. Au même moment, des pick-up et autres petits véhicules de la Gendarmerie font la ronde jusqu’à la fin de rencontre qui s’est terminée dans le calme, un peu avant 21. Cette rencontre prépare le lancement officiel, le samedi 28 janvier 2023, de «l’opération «Wër Ndomba» pour enrôler 2 millions de primo-votants pour 2024» lit-on dans des prospectus distribués à tout va.

ID

Leave a reply