Palais de justice de Dakar : l’institution se barricade avant les procès à haut risque

0
1715

Le palais de justice de Dakar a mué  depuis début décembre 2022. Des dispositions ayant été prises dans la sécurisation de l’institution judiciaire. Une nouveauté qui laisserait croire à une anticipation dans l’encadrement de procès à haut risque en gestation,  notamment celui qui doit opposer le président du Pastef – les patriotes, Ousmane Sonko à Adji Raby Sarr, la masseuse qui l’accuse de viol mais aussi celui opposant l’accusé au ministre du tourisme, Mame Mbaye Niang qui a servi à l’opposant une plainte pour diffamation dans le détournement de 29 milliards FCFA au Prodac. Pour cette dernière affaire, il y’a de fortes probabilités que Ousmane Sonko se retrouve à la barre du Tribunal correctionnel le 2 février prochain. L’enjeu est majeur car dans l’un comme dans l’autre dossier pendant devant la justice, une condamnation du mis en cause pourrait tout aussi lui coûter ses chances de briguer la présidence de la République. Peut-être que c’est pour parer à toute éventualité que le palais de justice cherche à redorer son blason en renforçant sa sécurité. Le portail central du palais de justice a été réfectionné avec cette fois-ci un meilleur filtrage des entrées au sein de l’institution judiciaire. Le mur de protection de l’enceinte répond désormais à des exigences sécuritaires avec une barrière haute tension anti intrusion. Cette rénovation est-elle une bonne chose ? Vient-elle à point nommé ? Les justiciers qui fréquentent le temple de Thémis ont différemment apprécié les nouveaux changements et appellent au calme pour l’intérêt supérieur du Sénégal.

Leave a reply