Palmarès du Concours général 2022 : entre confirmation et retour, le public toujours dominateur

0
6592

Les résultats du concours général 2022 ont été rendus publics par le ministre de l’Education nationale. Mariama Bâ, le lycée d’excellence de Diourbel et le lycée Limamoulaye confirment leur statut tandis qu’on note le retour d’anciens «cadors» du concours. Les classes scientifiques se distinguent devant les séries littéraires.

Les lycées d’excellence de Mariama Bâ et de Diourbel et le lycée Seydina Limamoulaye de Guédiawaye confirment leur hégémonie sur le palmarès du concours général, tandis que d’anciens habitués du podium reviennent dans la course. C’est le constat issu des résultats du concours général 2022 dont les résultats ont été rendus publics par le ministre de l’éducation Mamadou Talla.

En effet, les premières places du podium sont revenues à ces établissements cités plus et ont été remportées par les filles. Il s’agit de Mlle Fatou Niang et Ginette Claudia Sabelle Coly, toutes deux en première S2 au lycée d’excellence Mariama Bâ de Gorée, avec respectivement 19 et 15 points. Fatou Bintou Fall, élève en classe de première S1 au lycée d’excellence de Diourbel occupe la 3ème marche du podium avec 13 points. Pour cette édition encore, les élèves des séries scientifiques se sont singulièrement distingués, se baladant même dans le jardin des littéraires. En effet, les deux premières lauréates au niveau des classes de Premières ont remporté des prix dans les matières littéraires.

« On peut ensemble constater que les élèves des séries scientifiques ont encore, cette année, remporté la plupart des distinctions y compris dans les disciplines des séries littéraires, aussi bien en Première qu’en Terminale. Car sur les 95 lauréats, 58 sont de la série S soit 61,05% » a relevé Mamadou Talla.

A ce niveau, le lycée scientifique de Diourbel et le Lycée Seydina Limamoulaye ont marqué leur territoire, en remportant les premières places avec Fatou Bintou Fall du lycée d’excellence de Diourbel et Serigne Fallou Sall de Limamoulaye, tous deux en première S1. En terminale, c’est Malick Sène, élève en terminale S1 au lycée d’excellence de Diourbel qui remporte les 3èmes prix en Sciences Physiques et en Sciences de la vie et de la Terre.

Autre fait remarquable de ce palmarès 2022, c’est le retour au top d’anciens lycées habitués des distinctions, qui étaient à l’ombre depuis quelques années. Un fait qui a été souligné par le ministre lui-même.

« Par ailleurs, nous ne pouvons passer sous silence l’entrée dans le palmarès de lycées qui reviennent dans la course vers l’Excellence. Il s’agit du lycée Ameth Fall ; lycée Charles de Gaulle ; lycée John F. Kennedy ; lycée Thierno Saïdou Nourou Tall et du lycée Valdiodio Ndiaye.  On a noté l’entrée singulière des établissements comme le lycée moderne de Rufisque, le lycée de Mbacké, le Centre Serigne Mbacké Bousso, l’Ecole privée Mouhamadou Fadal Mbacké, l’Ecole privée franco-arabe Serigne Ndam Abdourahmane Lo de Malika et le lycée Franco arabe de Saint-Louis», a souligné le ministre de l’éducation nationale.

Dans le même temps, d’autres confirment leurs performances et font leur entrée tandis que le lycée de Thiaroye, l’Institut d’Education Amadou Sow Ndiaye confirment leur place dans le palmarès.

Les garçons reviennent sur les filles. Après plusieurs années de domination des filles, les garçons se relèvent et imposent leur loi en s’adjugeant 27 distinctions sur 41. Au niveau de la Première, c’est un ballotage favorable aux filles, avec un écart serré. Les filles ont remporté 28 distinctions là où les garçons en ont récolté 26.

Au total, 104 distinctions ont été décernées dont 53 prix et 51 accessits. Les établissements du public ont encore dominé les résultats du concours avec 75 distinctions soit un pourcentage de 72,11% et 29 pour le Privé, soit 27,89%.  La cérémonie solennelle de remise des prix aura lieu le 11 Août 2022 au Grand Théâtre national Doudou Ndiaye Rose. Pour cette année, le thème retenu est « Pour un système éducatif ancré dans ses valeurs et ouvert aux compétences du 21ème siècle : quelles réformes curriculaires ? ».

WORE NDOYE

Leave a reply