Parlons du TER en finance facile, Par Khadim Bamba DIAGNE

0
372

 Suite aux propos du ministre des Transports terrestres, Mansour Faye, selon qui le Train express régional (TER), tenu lors du face-à-face entre la presse et le gouvernement, avançant notamment un chiffre d’affaires de 3 milliards FCFA en trois mois, le Dr Khadim Bamba Diagne, Docteur en Sciences économiques, enseignant chercheur à l’Université Cheikh Anta Diop, pose le débat et convoque les chiffres dans un post sur sa page Facebook repris par nombre de sites d’information générale.

« Le Directeur de SENTER Abdou Ndéné Sall et le Directeur de l’APIX Mountaga Sy soutenaient mordicus que le TER fera une rentabilité de 12%.
Ça veut dire quoi une rentabilité de 12% ?

40,750 milliards pour le service de la dette + les charges de fonctionnement : prenons 10 milliards (carburant, électricité et entretien pour les wagons+ budget de fonctionnement des agents) + la masse salariale et autres charges.

Alors une rentabilité de 12% ça veut dire :
40,750 milliards + 10 milliards = 50,750 milliards et on fait 50,750 milliards + 12%X 50,750 milliards, ce qui va donner 56,84 milliards de FCFA de résultat net ( bénéfice) différents du chiffre d’affaires.

Après 100 jours, le chiffre d’affaires (NB: vente de tickets est différent de bénéfice encore une fois) est égal à 3 milliards FCFA, soit approximativement pour l’année 13 milliards de chiffre d’affaires, au meilleur des cas,

Le résultat net serait alors de 13 milliards – 50,750 milliards= – 37,75 milliards soit une perte de 37,75 milliards FCFA.

Comme Air Sénégal, le TER aussi sera sous perfusion et ne sera jamais rentable. Je dis bien jamais.

Quand les ressources sont rares la gestion doit être optimale. Un jour, le peuple exigera plus de sérieux et de respect de ceux qui nous gouvernent. Soyez plus rigoureux dans vos études, vous gérez l’argent d’un pays pauvre et très endetté. »

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :