Parti socialiste : un mouvement dénommé «ADIS» sonne la révolte

0
1177

Un vent de révolte secoue à nouveau le Parti socialiste. Des responsables du bureau politique sont montés au créneau pour dénoncer un Parti socialiste (Ps) «affaibli et marginalisé» et exigent à ce titre que leur formation politique soit «forte et conquérant dans la coalition Bennoo Bokk Yaakaar». Lors d’une conférence de presse hier, lundi 5 septembre, à la Maison du Parti, ces responsables socialistes, regroupés au sein d’une structure dénommée «Action pour la défense des intérêts des socialistes» (Adis), ont par ailleurs exigé du chef de l’Etat, la promotion des jeunes socialiste qui ont largement gagné toutes les élections, depuis les locales de janvier 2022 jusqu’aux législatives dernières, en lieu et place des «ainés privilégiés» depuis 10 ans.

Remous au sein du Parti socialiste. A moins d’une semaine de l’installation de la nouvelle Assemblée nationale qui sera suivie de la nomination du nouveau Gouvernement, si on en croit des sources proches de la Présidence de la République, des responsables socialistes, membres du bureau politique, sont montés au créneau pour dénoncer l’impact négatif de leur compagnonnage avec l’Apr au sein de Benno.

Regroupés au sein d’une structure dénommée «Action pour la défense des intérêts des socialistes» (Adis), ils ont tenu hier, lundi 5 septembre, une conférence de presse à la Maison du Parti sis à Colobane, pour exiger plus de «considération» et l’arrêt des «coups bas et l’absence de générosité et de sincérité de nos alliés de l’Apr».

«Après 10 ans, force est de constater qu’une évaluation objective et séquentielle de ce compagnonnage, démontre un Ps affaibli et marginalisé après chaque victoire électorale pour laquelle le Parti socialiste a consenti énormément d’efforts et de sacrifices», estime Abdoulaye Gallo Diao, parlant de la position du Ps au sein de la coalition Benno Bokk Yaakaar.

«Aujourd’hui, notre parti a totalement perdu sa force politique dans la structure du pouvoir de la mouvance présidentielle, à cause des coups bas et l’absence de générosité et de sincérité de notre allié de l’Apr», regrette le membre du bureau politique du Ps, secrétaire national adjoint, chargé des Tic et membre de la Cellule de communication. Non sans rappeler que «le contrat de confiance qui liait le parti à la coalition Bby était de gagner ensemble, gouverner ensemble dans le respect des engagements. Depuis au moins dix ans, le Ps est ancré dans la coalition présidentielle. Seulement, de cet accord de principe, le parti a totalement perdu sa force politique».

LES 5 DÉPUTÉS DU PS ONT PLUS DE VALEUR QUE LES 77 DE BBY

Loin de s’en tenir-là, le porte-parole, comme pour mettre le président de la République, Macky Sall et président de la coalition Benno Bokk Yaakaar devant ses responsabilités, a également tenu à rappeler que le rapport de force est en faveur des 5 députés du Ps qui, selon lui, valent plus que les 77 députés de Benno Bokk Yaakaar. «Nous déclarons et persistons que les 5 députés du Ps valent plus que les 77 députés de Benno Bokk Yaakaar dans les rapports de force entre les différentes coalitions», assure le porte-parole de l’Adis. Mieux ajoutent encore, Abdoulaye Gallo Diao et Cie «la raison d’être du Ps reste et demeure la conquête et l’exercice du pouvoir afin de remplir la mission qu’il s’est naturellement assignée pour le bien-être du peuple sénégalais. Nous attirons dans cette situation inédite, l’attention particulière du président Macky Sall, puis le mettons devant ses responsabilités. Nous exigeons enfin un Ps fort et conquérant dans la coalition Bby».

«Nous invitons les vieux responsables socialistes, qui depuis 2012 sont ministres et PCA, après 10 ans de privilèges, d’avoir la dignité… et la solidarité militante de céder la place à la jeune génération»

Lors de ce face à face avec la presse, les initiateurs de l’Action pour la défense des intérêts des socialistes ne se sont pas limités seulement à dénoncer la marginalisation de leur formation politique au sein de Benno Bokk Yaakaar. En effet, ils ont également réclamé de nouveaux représentants de leur parti au sein des instances gouvernementales. En lieu et place des «ainés privilégiés» depuis 10 ans, ils demandent la promotion des jeunes «qui ont largement gagné toutes les élections locales de janvier 2022 puis législatives de juillet 2022 pour le compte du parti et de la coalition Bby soient responsabilisés d’abord». «Nous invitons les vieux responsables socialistes, qui depuis 2012 sont ministres et Pca, après 10 ans de privilèges, d’avantages, d’avoir la dignité, le courage, la générosité et la solidarité militante de céder la place à la jeune génération techniquement compétente et politiquement engagée au service du Ps, de Benno Bokk Yaakaar et du peuple sénégalais», a martelé Abdoulaye Gallo Diao.

Papa Moussa CAMARA (Stagiaire) & Nando Cabral GOMIS

Leave a reply