Pêche artisanale : les débarquements en chute libre

0
181

Les débarquements de la pêche artisanale ont baissé entre « 2011 et 2023, passant ainsi de 372 956 tonnes à 349 932 tonnes », a révélé, samedi dernier, Ibrahima Lô, ingénieur des pêches et chef de division de la pêche artisanale au ministère des Pêches, des infrastructures maritimes et portuaires.

En valeur commerciale à la première vente, cela équivaut respectivement à la somme de « 157 milliards de francs CFA en 2023 contre 111 milliards de francs CFA en 2011 », a-t-il ajouté.
Ibrahima Lô s’exprimait au cours d’un panel sur la « réglementation axée sur la certification », tenu lors d’une journée de réflexion sur le secteur de la pêche à l’initiative du syndicat des travailleurs des pêches et de l’aquaculture. Il a également fait savoir que la pêche industrielle est caractérisée en 2023 par une flotte nationale et étrangère composée de 161 navires en 2020, dont « 129 navires sénégalais pour des captures estimées à 75 770 tonnes ». S’agissant de l’aquaculture, il a dénombré au total « 205 infrastructures fonctionnelles et 105 non fonctionnelles » ajoutant que la production aquacole est passée de « 334,5 tonnes en 2011 à 1 100 tonnes en 2020, soit une hausse de 228% ». Parmi les infrastructures fonctionnelles, on trouve « 15 écloseries pour une capacité de production de 11,29 millions d’alevins », a dit M. Lô.

JP MALOU

 

Leave a reply