PIKINE marche avortée des agents municipaux : l’interdiction préfectorale est passée par là

0
173

Ils voulaient marcher pacifiquement à Pikine ce mercredi 10 juillet pour éta- ler leurs doléances dont la révision gé- nérale des salaires et les réquisitions dont ils sont victimes suite à leur grève. Mais, ils ont été stoppés par une interdiction du préfet de Pikine. Autrement dit, les agents municipaux de Pikine regroupés autour du Collectif des agents municipaux du Sénégal (Cams) qui avaient introduit une de- mande le 04 Juillet dernier dont l’itiné- raire de la procession était le Rond-point Dominique, Tally Boumack puis école 06 terrain Mag et Préfec- ture de Pikine pour remettre le cahier de doléances, ont été contraints par le préfet de sursoir à la marche.

Sur les motifs d’interdiction de la marche pacifique, l’autorité préfecto- rale évoque «les travaux d’envergure. relatifs à la réhabilitation de routes en cours dans le département de Pikine, entravant la libre circulation des per- sonnes et des biens. Aussi les agents qui ont prévu de passer par Tally Bou- mack savent que cette voie est l’une des rares voies empruntées actuelle- ment par les populations pour leurs dé- placements». Toutefois, le préfet de Pikine demande, s’ils le veulent, à ces agents de faire une autre demande avec un autre itinéraire pour organiser une marche. Cependant ces agents munici- paux qui ne désespèrent pas face à leurs revendications invitent les nouvelles au- torités étatiques à diligenter leurs difficul- tés qui commencent à perdurer.

Leave a reply