Plaidoyer pour l’adoption des 12 engagements du Pgo

0
251

(APS) – Des acteurs de la société civile ont plaidé lundi pour l’adoption des douze (12) engagements pris dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO).

’’C’est dommage que depuis un an, nous avons fini la validation technique qui a été envoyé au niveau international, il reste maintenant la validation politique [de ces] 12 engagements’’, a déclaré Mame Latyr Fall représentant du forum civil dans le comité national du PGO.

Il s’exprimait au cours d’un atelier de deux jours sur ’’la mise en œuvre du Plan d’action national (PAN) du Partenariat pour un gouvernement ouvert.

Selon M. Fall, ces engagements doivent être ‘’adoptés en Conseil des ministres’’.

‘’Nous sommes au point mort parce qu’il y a eu des changements institutionnels entre temps. Nous avons pris nos responsabilités pour pousser un cri de cœur parce que nous avons perdu presque un an’’, a déploré le représentant du forum civil.

Le point focal de la société civile dans le comité national PGO du Sénégal, Abdoulaye Ndiaye, a quant à lui souligné que ‘’la validation politique’’ de ce document va donner une crédibilité sur le plan national et international.

C’est pourquoi il dit avoir interpellé le ministère de la Justice qui est le point focal PGO du Sénégal’’ pour lui dire […] qu’il n’y a pas en ce moment d’avancées dans la mise en œuvre du PGO’’.

Ndiaye, également chargé de programmes à Article 19, estime que Sénégal doit poursuivre ce processus déjà enclenché.

En plus, « l’essentiel des engagements qui sont contenus dans le plan d’action national ne sont pas des engagements qui nous viennent d’ailleurs’’, a-t-il précisé.

Le Partenariat pour un Gouvernement ouvert (PGO) est une initiative multilatérale lancée en septembre 2011, lors de l’Assemblée générale des Nations Unies, selon un document de presse.

Elle cherche à promouvoir la transparence de l’action publique et l’intégrité des gouvernements, ajoute le texte.

Leave a reply