Site icon Sud Quotidien

Pointe-Sarrene-relance du transport des trains : un document stratégique en phase d’élaboration

Nohine Lo, conseiller technique numéro 1 du ministre Mansour Faye en charge du secteur s’est prononcé à Pointe –Sarrène sur la volonté affichée de la reprise des activités des Grands trains du Sénégal par les autorités étatiques. C’était lors de la clôture d’un atelier sur l’élaboration d’un document stratégique sur les formations effectuées par les agents Gts /Sa.

Le conseiller technique numéro 1 du ministre Mansour Faye a déclaré en ce sens :’’Il est clair qu’il y a une volonté manifeste du président de la République, Macky Sall, et de son ministre Mansour Faye de relancer, de moderniser le chemin de fer du Sénégal. Le premier jalon, c’était la mise en service de la première phase du TER. Comme vous le savez, la deuxième phase est en cours, les études pour les prochaines extensions sont aussi en cours mais le secteur ferroviaire classique ne sera pas en reste ». Nohine Lo a rappelé la présence de deux opérateurs miniers fonctionnant sur les trains et les rails, les Industries Chimiques du Sénégal et GC. « Cela dénote de la volonté du ministre du secteur de s’investir davantage et rapidement sur le secteur ferroviaire et incontestablement. Le processus en place, pour y arriver, a démarré par une réforme institutionnelle, une réorganisation du ministère en charge par la création d’une unité de pilotage et de coordination des projets ». Et de poursuivre pour donner l’assurance d’une renaissance des activités des trains : «  L’objectif, c’est de faire renaître le rail dans notre pays donc un travail important a commencé. Nous avons mis en place un comité ad hoc, nous avons bien travaillé la semaine dernière et nous allons continuer. Dans quelques jours, un plan sera communiqué au ministre avec des solutions et très rapidement le train sera sur les rails ».

Samba Ndiaye, directeur général de la société Les grands trains du Sénégal (Gts), a fait part dans le même sillage  du cadre des préparatifs de la reprise du trafic ferroviaire, par l’élaboration à l’endroit des autorités étatiques d’un document intitulé « Stratégie de reprise du trafic ferroviaire ». Selon lui, des équipements du Gts datant de 2012 demeurent fonctionnels et opérationnels, car encore neufs. Il a donné dans la foulée des informations sur les questions de maintenance très importantes devant permettre aux trains de faire face aux défis de leurs durées de vie. Les études faites, la sécurité ferroviaire a été prise en compte par suite avec les formations faites au personnel à l’institut ferroviaire du Maroc car les conducteurs sont restés à quai depuis 2019. Faisant l’état des lieux, il a rappelé : « Au moment où je vous parle, nous disposons de trains voyageurs en bon état. Donc, ce que le ministre ne cesse de rappeler est que la priorité du Président dans le secteur ferroviaire, c’est justement de désengorger le port de Dakar, la ville de Dakar et faire en sorte que tous ces milliers de camions qui convergent vers la capitale puissent prendre leurs marchandises à partir de Tambacounda. Il est clair que les dispositions sont en train d’être prises pour que cela puisse être une réalité. Alors, ce que je peux vous assurer, c’est que le ministre Mansour Faye a mis en place un comité ad hoc qui devrait dans les prochains jours lui remettre leurs travaux qui mettent en exergue tous les problèmes liés à la reprise correcte du trafic ferroviaire dans toutes les directions. Parmi ces problèmes, il y a les voies ferrées, les gares et tout ce qui concourt à ce que le trafic ferroviaire puisse se dérouler dans les meilleures conditions ».

SAMBA NIEBE BA

 

Quitter la version mobile