Polémique autour de l’affectation de Ismaila Madior Fall à l’IFAN : le Saes apporte ses précisions

0
283

La Coordination campus de Dakar du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) s’est prononcée sur la polémique autour de l’affectation du Pr Ismaila Madior Fall à l’Institut fondamental d’Afrique noire Cheikh Anta Diop (Ifan) qui secoue le milieu universitaire. « La Coordination Saes de Dakar porte à la connaissance de la communauté universitaire et de l’opinion publique qu’à ce jour, aucun acte de procédure n’a été déposé à I’IFAN et encore moins examiné par le comité scientifique de cet Institut, seule instance habilitée à émettre un avis sur le détachement d’un enseignant ou l’affectation d’un chercheur dans un établissement d’enseignement ou de recherche », a tenu à préciser le Saes dans une note rendue publique hier, vendredi 10 mai. Il rappelle que le décret 84-1184 du 13 octobre 1984 en vigueur, en son article 24, dispose que « des membres du personnel enseignant des facultés peuvent être affectés à I’Ifan pour une durée de trois ans renouvelables, par arrêté du Ministre chargé de l’Enseignement supérieur, sur proposition du Comité scientifique et après avis de l’Assemblée de l’Université ».

« S’il nous en souvient à ce jour, le Directeur de l’lfan, consulté par le Recteur sur l’affectation du camarade Ismaila Madior Fall, n’a fait qu’informer l’Assemblée d’établissement lors de sa session du mardi 30 avril 2024 dans l’attente du déclenchement de la procédure telle que prévue à l’article susmentionné », ajoute le communiqué. A en croire le Saes, « I’IFAN a une longue tradition d’accueil de collègues mus par le désir de promouvoir la recherche au sein de I’UCAD au regard du caractère prestigieux de l’institut, qui n’a rien d’un établissement servant à caser des personnes ».

La Coordination campus de Dakar du Saes estime qu’il est « intolérable que des délits d’opinion soient soulevés ces derniers jours à l’endroit du camarade Ismaël Madior Fall et que cela puisse contribuer à semer le doute, d’une part, sur la crédibilité des instances de I’IFAN principalement habilitées à statuer sur la question comme il l’a déjà fait dans le passé, d’autre part sur le respect à la liberté accordée à tout enseignant -chercheur d’imprimer à la gestion de sa carrière l’orientation qu’il souhaite y apporter ». Elle informe d’ailleurs que « l’intéressé a déjà été réintégré dans ses fonctions de Professeur titulaire à la FSIP par arrêté numéro 00001199 du 03 mai 2024 ».

Ainsi, selon le Saes, « il appartiendra au comité scientifique de l’Ifan, une fois saisie en bonne et due forme, de prendre les décisions appropriées sur l’acceptation ou non du collègue en cause ». Non sans appeler « la communauté universitaire à davantage de retenue afin d’éviter de faire de I’UCAD un enjeu politique, un terrain de règlement de comptes personnel ». Pour rappel, le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes/Esr) a accusé le Recteur de l’Ucad de vouloir affecter Pr Ismaila Madior Fall à l’Ifan. Ce qu’il considère comme « une violation des textes ».

Mariame DJIGO

Leave a reply