Pont Émile Badiane : Un «Joola» dormant

0
127

Alors que les cicatrices encore béantes dubateau Le Joola peine encore à se cicatriser, l’état du pont Emile Badiane, trait d’union entre Ziguinchor et le reste de la région, préoccupe les populations du Sud. Les récurrents accidents sur ce pont ont fini de soulever des complaintes de la part des Ziguinchorois qui réclament sa totale réhabilitation ; à défaut de construire un autre pont sur le fleuve Casamance.

D’ailleurs, au lendemain de la tragédie du Joola, les familles des victimes en avait fait une préoccupation pour éviter, préviennent-elles, un «autre Joola» La question figurait dans le lot de doléances soulevées par les populations du Sud. «Nous ne cessons d’alerter sur l’état de ce pont. Et depuis 2002, nous avons alerté l’Etat sur les dangers de cet ouvrage vieillissant qui menace», déclare Boubacar Ba, le président de l’ANFV / Joola.

                                                                                                                  Ignace NDEYE

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :