Pose de la première pierre de l’hôpital de niveau 4 a saint-louis : la structure va coûter 72 milliards FCFA et portera le nom de Me Alioune Badara Cissé

0
652

Après l’inauguration des hôpitaux de Kafrine, Sédhiou, Kédougou, Touba et après également le lancement du chantier de l’hôpital de Tivaouane, le 25 juin dernier suivi de celui d’Ourossogui dans la région de Matam, le Chef de l’État a procédé hier, à la pose de la première pierre en vue des travaux du Centre National de Santé de Niveau 4 de Saint-Louis.

Celui-ci portera le nom de Feu Me Alioune Badara Cissé, digne fils de Saint-Louis arraché à l’affection des sénégalais. « Nous avons perdu un être cher, un compatriote, un compagnon de lutte et un patriote », a-t-il témoigné tout en révélant que ce nouvel hôpital de Saint-Louis est le tout premier hôpital de ce niveau au Sénégal. « Cette ville mérite cet important investissement dans le cadre de l’Axe 2 du PSE, consacré au capital humain, à la protection sociale et au développement durable. Axe 2 dont la santé est une composante essentielle », a poursuivi le Président Macky Sall. Ce nouvel hôpital, a-t-il précisé, sera construit sur une grande superficie pour une capacité de 400 lits et un coût global de 72 milliards FCFA. « Jamais, le Sénégal indépendant n’a eu ce genre d’infrastructure sanitaire de ce niveau.

On n’aura plus besoin de quitter Saint-Louis pour des soins, pour aller à Dakar, en Europe ou ailleurs », a-t-il fait savoir à l’endroit des populations. La nouvelle structure sanitaire comprendra plusieurs services, dont la cardiologie, la chirurgie cardiovasculaire, viscérale, la neurochirurgie, la neurologie vasculaire, l’hématologie clinique et la greffe de la moelle, elle aura des unités en cancérologie complète, un centre de grands brûlés, associé à la chirurgie reconstructive. Il y aura dans cette structure de santé, des équipements pour la transplantation des organes, la médecine nucléaire, la radiologie, et autres matériels d’aide au diagnostic.

« Ce centre national de santé aura une vocation d’enseignement, de recherches et de formation, en relation avec l’Ufr des Sciences de la Santé de l’UGB de Saint-Louis. Il sera équipé d’amphithéâtres, de salles de cours et de simulation. Il prendra en charge les besoins liés à la présence des plateformes pétrolières de Saint-Louis. Les travaux vont durer 18 mois », a renseigné le Président Macky Sall invitant ainsi l’entreprise en charge des travaux d’œuvrer à respecter les délais.

Y. TENDENG

Leave a reply