Présence d’une mission économique Belge à Dakar du 21 au 25 mai : la signature de 30 accords prévue entre les deux pays

0
990

Dakar  va accueillir une mission économique belge dirigée par la Princesse Astrid, représentante officielle du Roi des Belges. La délégation  sera composée de plus de 360 personnes, 160 entreprises, 20 institutions académiques et de hauts représentants du gouvernement et des institutions belges. M. Hubert Roisin, Ambassadeur du Royaume de Belgique au Sénégal qui faisait face à la presse avant-hier, mercredi 17 Mai a annoncé que 30 accords seront signés entre les deux pays à l’issue de cette mission.

Une mission économique belge se rendra au Sénégal du 21 au 25 mai 2023. Elle sera dirigée par la Princesse Astrid, représentante officielle du Roi des Belges et sera composée de plus de 360 personnes, 160 entreprises, 20 institutions académiques, et des hauts représentants du gouvernement et des institutions belges. En prélude à cet évènement, M. Hubert Roisin, Ambassadeur du Royaume de Belgique au Sénégal a tenu une conférence de presse avant-hier, mercredi 17 mai.  A cette occasion, le diplomate a annoncé que 30 accords seront signés  entre les deux pays à l’issue de cette mission.

«Ces activités vont mettre en valeur les liens qui existent déjà au niveau économique et commercial entre le Sénégal et la Belgique. Et de nouveaux secteurs seront aussi explorés. Ce qui pourra contribuer à l’émergence du Sénégal  et au développement des relations d’affaires. Il est important pour la Belgique de continuer à  développer ses liens historiques avec de nouveaux pays africains en particulier le Sénégal. C’est pour cela que le Sénégal a été choisi comme pays hôte de cette mission», indique-t-il. Selon lui, 5 thématiques seront prioritaires notamment le Biopharmacie, la logistique maritime, l’entreprenariat au féminin, les investissements et les partenariats gagnant-gagnant. Il trouve  que les flux commerciaux entre le Sénégal et la Belgique se portent bien.

«On a dépassé le milliard d’Euro de flux commerciaux (700 milliards Fcfa) de flux commerciaux  en 2022. En termes de services, on n’a pas mal de flux également. Plus de 40 milliards Fcfa ont été investis dans le port de Dakar par notre plus gros investisseur», soutient-il.   Le diplomate pense que le Sénégal est en phase de transition pour devenir  un pays où il y a beaucoup d’opportunités en termes d’affaires. «C’est  dans ce sens que les échanges commerciaux se font principalement dans  les produits pétroliers  et dérivés du pétrole, les matériels de transport, les machines et équipements, les métaux, les industrie pharmaceutiques et alimentaires », a-t-il fait savoir.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply