Présidentielle 2024 : Benno en quête d’un « appareil repensé et réorganisé »

0
313

L’élection présidentielle de 2024, étant une échéance décisive à franchir pour la poursuite et l’approfondissement du Plan Sénégal Emergeant (PSE), devra permettre à la majorité, avec le candidat qu’elle aura investi, de consolider, de renforcer et d’élargir le score obtenu aux législatives. C’est la profonde conviction que la majorité présidentielle a fait connaitre à l’opinion sénégalaise hier, mercredi 21 décembre 2022. En effet, lors d’un point dans la capitale sénégalaise, les membres de la coalition présidentielle  annoncent l’organisation d’une rencontre dans le cadre d’un séminaire, pour se doter d’un appareil politique ad hoc. Ce conclave que la coalition présidentielle (BBY) a décidé de tenir, en prélude à l’élection présidentielle de 2024, devrait ainsi permettre avec le concours de tous les responsables de « se doter d’un appareil politique repensé, réorganisé, mis en ordre de bataille, fonctionnant au quotidien et à tous les niveaux: national, départemental et communal, au niveau des villages, des quartiers, des entreprises, et de la diaspora », lit-on dans une déclaration faite hier, mercredi 21 décembre 2022. Cette importante rencontre, souligne-t-on par ailleurs, « devra élaborer les orientations stratégiques et les plans d’actions opérationnels, réalistes, capables de redynamiser la majorité et de reprendre l’initiative politique sur le terrain et dans la confrontation des idées et des programmes, afin de consolider les acquis et de convaincre la grande majorité des Sénégalais». A cet effet, ont fait savoir les membres de la majorité présidentielle, « La marche vers 2024 sera fondée sur une feuille de route exécutée et animée par une équipe soudée autour d’un projet, d’une offre politique pour une gouvernance réappropriée au service exclusif du bien-être des populations». Sous ce rapport, relève BBY, « Les hommes et les femmes de cette nouvelle dynamique seront des acteurs reconnus, légitimes par leur seule volonté d’offrir à notre peuple une perspective économique et sociale qui l’éloigne de la scission et de l’aventure ». Il s’agira en outre, informe-t-on, « pour BBY de jeter les bases d’une entente parfaite entre la majorité, dans ses différentes composantes et organisations, et le gouvernement qui est chargé de conduire une politique fondée sur la vision du chef de l’Etat ».

O. GOUDIABY

Leave a reply