Présidentielle de 2024 : une précampagne avant l’heure

0
137

La course pour la prochaine élection présidentielle semble déjà officiellement lancée, à quelque quatorze mois de février 2024. En effet, depuis quelque temps, l’ambiance au niveau des états-majors de la plupart des partis politiques que sont l’Apr, le Pastef, le Grand parti et le Pur pour ne citer que ces derniers est dominée par des opérations de vente de cartes et des tournées politiques et autres congrès d’investiture.

A quatorze mois de la prochaine élection présidentielle de février 2024, ça sent déjà la précampagne. En effet, depuis quelque temps, l’ambiance au niveau des états- majors de la plupart des partis politiques est dominée, soit par des opérations de vente de cartes, soit par des tournées politiques et autres congrès d’investiture. La formation politique de l’actuel maire de Ziguinchor est la première à donner les couleurs à travers sa jeunesse. Sous l’égide de son coordonnateur, Serigne Mor Bousso, la Jeunesse patriotique du Sénégal de Dakar (Jps) a lancé au mois d’avril dernier une vaste opération d’enrôlement de 500 mille primo votants et de collecte de fonds de 26 millions FCfa à l’horizon 2024 pour « élire son leader, Ousmane Sonko ». Cette campagne de massification et d’enrôlement est depuis lors mise en œuvre dans les 19 communes du département de Dakar et dans certaines communes à l’intérieur du pays. Dans cette même dynamique, le Parti démocratique sénégalais (Pds) a annoncé, dans un communiqué, rendu public le 23 novembre dernier et relatif aux opérations de placement et de vente des cartes lancées le 11 septembre dernier, avoir déjà distribué plus d’un million de cartes. Dans ce document, la cellule de Communication de l’ancien parti au pouvoir sous le magistère du président Abdoulaye Wade par ailleurs son Secrétaire général national, a précisé que « l’objectif est d’assurer un meilleur ancrage des bases du parti et un meilleur maillage du territoire national pour pouvoir remporter les prochaines échéances électorales dont les élections du 24 février 2024 ».

Actuellement aux commandes de la coalition Benno Bokk Yakaar au pouvoir, l’Alliance pour la République (Apr) du Président, Macky Sall dont la candidature pour un troisième mandat est au centre de toutes les tensions, n’est pas en reste. Le samedi 14 novembre dernier, le chef de l’Etat par ailleurs président de l’Apr a procédé au lancement officiel des opérations de vente de 1 million 500 mille des cartes de son parti au prix de 100 FCFA l’unité. S’exprimant lors de cette cérémonie tenue au siège de l’Apr sis à Mermoz, l’ancien ministre de l’Intérieur, Mbaye Ndiaye, par ailleurs directeur des structures du parti a indiqué que « l’objectif est d’ajouter ce nombre au coefficient de Macky Sall pour espérer plus de 3 millions de voix pour la candidature de l’APR/Yaakaar et de la mouvance présidentielle en 2024 ».

Une des principales formations politiques de la coalition Yewwi askan wi qui a réalisé une percée considérable lors des dernières élections locales et législatives, en l’occurrence le Parti de l’unité et du rassemblement du marabout politicien Serigne Moustapha Sy s’est également inscrite dans cette ambiance de remobilisation des troupes en perspective de février 2024. La preuve, le 14 novembre dernier, le directoire national et l’ensemble des responsables dudit parti se sont réunis à Dakar pour lancer leurs activités pour l’année 2023 en même temps que l’opération vente des cartes de membres.

Toujours dans cette liste des partis en précampagne pour 2024, nous pouvons citer le Grand parti de Malick Gakou, ex-numéro de l’Alliance des forces de progrès (Afp) de Moustapha Niasse, ancien président de l’Assemblée nationale. Cette formation politique semble avoir pris de l’avance sur tout le monde après avoir officiellement investi son leader Malick Gakou comme candidat à la présidentielle de 2024 lors d’un congrès d’investiture tenue le 13 novembre au Centre international du Commerce extérieur du Sénégal (CICES).

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply