Prise en charge des rumeurs et fausses informations en matière de santé : le Sneips se renforce avec une salle digitale

0
1101

Face à la prolifération des rumeurs et fausses informations dans les médias sociaux, le Service national de l’éducation et de l’information pour la santé (Sneips) a inauguré hier, jeudi, sa salle digitale. Un outil qui va permettre de lutter contre les rumeurs mais aussi de réagir pour donner la bonne information en matière de santé. 

La communication digitale de pointe devient une réalité pour le Service national de l’éducation et de l’information pour la santé (Sneips).  Avec la prolifération des rumeurs et fausses informations dans les réseaux sociaux, le Sneips est aujourd’hui armé pour apporter des corrections. Selon son directeur Bara Gaye, la majeure partie des rumeurs circulent dans les plateformes digitales. Une situation, selon lui, qui contribue à amplifier la peur, la méfiance et le déni des populations perturbant ainsi leur capacité à faire des choix éclairés pour protéger leur santé et celle des autres. Aujourd’hui, avec la présence de cet outil, le but selon les acteurs, est de renforcer les capacités opérationnelles de la cellule digitale déjà existante depuis 2019. Pour l’Usaid qui a contribué à hauteur de 15 millions de francs CFA pour le relèvement et l’équipement de l’unité numérique du Sneips à travers son programme de sécurité sanitaire mondiale,  elle entend soutenir à travers Breakthrough, l’amélioration des indicateurs de la communication sur le risque et répondre aux recommandations formulées dans le rapport (Jee) de décembre 2016 pour le Sénégal. « Cet appui n’est que le début d’une série d’investissements dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail », a souligné la représentante de l’Usaid Nora Madrigal. Et de poursuivre: « l’Usaid a apporté un soutien supplémentaire sous forme de formation technique pour les agents de la structure. La contribution de ce projet est orientée vers la communication sur les risques et l’engagement communautaire. Il s’agit d’agir sur les aspects sociaux, comportementaux qui précèdent et suivent une situation d’urgence sanitaire ».

Du côté du bénéficiaire, le directeur du Sneips, Lamine Bara Gaye a placé des mots de remerciement à l’endroit de l’Usaid qui les a accompagnés à la réfection et l’équipement de la salle de l’unité digitale du Sneips. « Tout le monde connaît l’enjeu du digital dans le monde mais particulièrement dans le secteur de la santé. Dans ce sens, nous avons enregistré avec satisfaction ce travail. Il existe une franche collaboration entre breacktrougth action et le Sneips. Cet outil va jouer un rôle important dans le dispositif de communication et de digitalisation des activités du ministère de la santé de manière générale » a-t-il fait savoir. Et d’avancer : «  l’État a consenti des efforts importants dans l’élargissement de l’offre de santé dans le recrutement en ressources humaines dans la dotation avec l’agence de régulation mais également la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna). Cela va nous sauver des affaires de Fake news qui posent problème à notre dispositif de vulgarisation ».

Avec cette salle digitale, le Sneips se dit prêt à traquer les fausses informations pour en diffuser les bonnes. « Si nous avons cet outil, nous pouvons avoir une présence sur le net mais également un dispositif de veille pour le ministère de la Santé et agir en conséquence. Les capacités des agents qui vont travailler dans cette salle vont être renforcées, même s’ils travailleront en parfaite collaboration avec  l’autre unité du service qui assure la production. Nous sommes présents pratiquement sur tous les supports aussi bien pour le ministère et en étroite collaboration avec la cellule de communication. L’État du Sénégal travaille à digitaliser sa santé et nous ne devons pas baisser les bras », a soutenu le directeur du Sneips.

 Denise ZAROUR MEDANG

Leave a reply