Programme d’investissements prioritaires pour la région de Thiès : Mamadou Moustapha table sur 905 milliards pour 2023-2025…

0
986

Exposant le programme d’investissement prioritaire pour la région de Thiès, le ministre des Finances et du Budget Mamadou Moustapha Ba a annoncé un montant de 905 milliards FCFA pour la période 2023-2025. Il se prononçait à l’occasion du Conseil présidentiel tenu en présence des acteurs territoriaux.

Le programme d’investissement prioritaire 2023-2025 pour la région de Thiès est arrêté à la somme de 905 milliards de francs CFA, a annoncé hier, jeudi, à Thiès le ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba, lors du Conseil présidentiel décentralisé. « Globalement, nous pouvons dire que les projets publics pour la région de Thiès tournent autour de 905 milliards FCFA », a dit le ministre des Finances et du budget, non sans préciser que d’autres « programmes d’envergure nationale et multi régionaux impactent aussi Thiès ».  En dehors de ce programme d’investissement public, ajoutera-t-il « nous verrons qu’il y a à peu près 2000 milliards d’investissements privés sur la période triennale 2023-2025, qui seront aussi bénéfiques à Thiès ».  Le programme d’investissement de la région de Thiès sur la période 2023-2025 vise 5 objectifs majeurs. Le premier objectif, c’est le développement des infrastructures et services de transport routier, ferroviaire, aérien et portuaire. Le deuxième objectif est relatif au développement des productions agro-sylvo-pastorales et la gestion des ressources halieutiques, mais avec un accent particulier sur la gestion des ressources forestières et des zones côtières. Troisième objectif majeur, c’est la modernisation de l’artisanat et du développement du tissu industriel et minier. Le quatrième objectif majeur vise le renforcement des services de l’accès aux services essentiels (éducation, santé, hydraulique, énergie et assainissement). Quant au dernier objectif, il a trait à la promotion de la formation de l’emploi des jeunes et de l’autonomisation des femmes.

Pour atteindre ces objectifs, le ministre dira que les « stratégies reposent sur trois axes stratégiques du Plan Sénégal Émergent. La transformation structurelle de l’économie et croissance, capital humain, protection sociale et développement durable. Et le troisième axe : gouvernance, institution, paix et sécurité ».  Dans le cadre des infrastructures et services de transport terrestre, le ministre Ba indique que les projets qui sont actuellement en cours d’exécution portent sur un « linéaire de 163 km pour un montant de l’ordre de 159 milliards FCFA. On a les projets Baba Garage-Mekhé-Fass Boye. L’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack », a-t-il développé.  A l’en croire, il y a des projets qui vont démarrer pour à peu près 468 km et qui porte sur le programme phare de la construction de l’autoroute Dakar -Tivaouane-Saint Louis mais pour la partie 70 km qui concerne la région de Thiès. Pour ce qui concerne le développement du réseau ferroviaire, le ministre a indiqué qu’il est également prévu la réhabilitation du chemin de fer Dakar-Tambacounda sur 418 km à peu près à partir de Sébikhotane et qui impacte toute la région de Thiès.

JEAN PIERRE MALOU

Leave a reply