Qualification du Sénégal aux 8iemes de finale : scènes de liesse dans les rues de Dakar

0
484

C’est une ambiance festive qui s’est emparée de plusieurs rues de Dakar après la qualification du Sénégal aux 8èmes de finale de la Coupe du monde de football, Qatar 2022. Dès le coup de sifflet final de l’arbitre hier, mardi 29 novembre, des supporters, certains vêtus aux couleurs nationales, sont descendus faire la fête dans les rues de la capitale. Drapeaux, klaxons, vuvuzelas, sifflets, danses, chansons… parade de motos et véhicules, ils ont déambulé dans les rues et hurlé leur joie après la victoire du Sénégal par deux buts à un contre l’Equateur. « Je sentais une victoire dès le début parce que le classement est bon. Franchement, chapeau bas au coach Aliou Cissé La qualification est bien méritée. Les joueurs ont fait un bon match. Nous devons encore restés plus concentrés et viser la finale. C’est bien possible », lance un supporter rencontré dans les rues de Scat Urbam. « Félicitations aux Lions. Je suis fier de mon pays. Nous sommes la première Nation africaine à se qualifier aux huitièmes de finale dans cette Coupe du monde. Même sans Sadio Mané, le Sénégal joue le titre. Bravo. Maintenant, il ne faut pas se laisser faire. Rien n’est impossible », s’exclame un autre supporter. L’euphorie ne finit pas de gagner les Sénégalais. Habillé aux couleurs nationales, un jeune homme ne cesse d’exploser sa joie au rond-point HLM Grand Yoff où un écran géant était installé pour permettre aux populations de regarder le match. Sur place, l’ambiance était bon enfant. « J’ai eu peur quand l’Equateur a égalisé mais Dieu merci, on est sortis victorieux du match. Les joueurs doivent poursuivre dans cette dynamique pour ramener le trophée au Sénégal. Ce n’est pas impossible parce qu’on est une grande équipe, avec des joueurs professionnels. Il est temps qu’une équipe africaine remporte la Coupe du monde et je pense que ce sera le Sénégal », note une jeune femme. C’était une ambiance d’autrefois retrouvée. Comme pour dire que la victoire du Sénégal était attendue par les supporters. Ils espèrent ainsi voir leur équipe aller de l’avant et même être la première Nation africaine à remporter la Coupe du monde de football.

MARIAME DJIGO

 

Le satisfecit des fans des «lions»

 

Après la victoire du Sénégal, sur le score de 2 buts à 1, face à l’Equateur hier, mardi 29 novembre, c’était des scènes de liesse dans des artères et autres espaces publics de plusieurs quartiers de Dakar et sa banlieue. Dès le coup de sifflet final de l’arbitre, beaucoup de supporters des «Lions» de la «Teranga» ont exprimé de diverses manières leur satisfaction. C’est le cas d’Abdou Karim Bâ, un jeune apprenti-chauffeur. Selon lui, les poulains d’Aliou Cissé ont «vraiment bien joué et le classement a été efficace».

Malgré cette note positive, le jeune homme invite l’équipe nationale du Sénégal à améliorer le système de jeu pour le reste de la Coupe du monde Qatar 2022. «Mais j’ai remarqué que les joueurs se donnent à fond lors des premières mi-temps, tandis qu’ils restent un peu passifs pendant les deuxièmes mi-temps. C’est vraiment un comportement à revoir, parce que ça pourra coûter cher, face à d’autres équipes. En plus, la façon dont les joueurs attaquent et perdent le ballon est facile, à mes yeux. Aussi, la défense doit parfois prêter attention aux joueurs adverses se positionnant derrière elle, au niveau de la surface de réparation. C’est d’ailleurs le cas du joueur qui a marqué le but de l’équipe équatorienne. Toutes ces défaillances-là doivent être prises en considération», ajoute le résident de l’Unité 22 des Parcelles-Assainies de Dakar.

Déguisée aux couleurs du drapeau national de la République du Sénégal, Marie-Ange Gomis a suivi le match avec beaucoup d’émotions. «Je ne sais pas ce qu’il en est des autres Sénégalais, mais, personnellement, je suis étonnée, parce que je m’étais dit que le Sénégal ne pouvait pas gagner l’Equateur. Du coup, je ne pensais pas suivre le match, car je n’étais pas du tout confiante. Mais, franchement, je suis contente, parce que le Sénégal a prouvé qu’il est champion. Qu’il continue dans cette lancée !», s’exclame-t-elle. «Supportons aussi nos joueurs, arrêtons de les critiquer parce que chaque jour n’est pas dimanche. Le sport, c’est comme ça ; tantôt on gagne, tantôt on perd. Mais restons zens et positifs», conclut la jeune parcelloise.

PAPA MOUSSA CAMARA (STAGIAIRE)

 

Sodida en veut plus

 

Après la victoire sur l’Equateur, les habitants du quartier de la zone industrielle de la Sodida ont préféré rester chez eux. Seuls des jeunes et enfants ont jubilé, accompagnés des travailleurs de la cité. Les artères du quartier sont restées dépourvus de leur monde. Pour un des riverains, «c’est encore tôt pour manifester notre joie. Notre objectif n’est pas les 8èmes de finale, mais plutôt aller encore loin. Pourquoi pas en demi-finale ou en finale».  Selon Salif Ndiaye, mécanicien de formation, «la victoire a été belle et importante. Mais, nous ne devons pas oublier notre objectif qui est d’aller le plus loin possible dans cette compétition. Nous avons des joueurs qui peuvent nous faire rêver. Donc, nous vivons sereinement cette victoire». Au niveau du quartier Hlm, les habitants ont vraiment fêté cette victoire, avec l’effigie d’Ilimane Ndiaye qu’ils brandissaient. Quelques tours dans le quartier aux sons des klaxons ont permis de constater le tempo en perspective de la deuxième phase des compétitions.

Denise ZAROUR MEDANG

 

 

MBOUR- UNE AMBIANCE CARNAVALESQUE AUX SONS DU DIAMBADONG ET DES KLAXONS DE VOITURE

 

La qualification des Lions de la Téranga aux huitièmes de finale de la Coupe du Monde Qatar 2022 a été fêtée hier dans la ville de Mbour dans une ambiance carnavalesque aux sons du Diambandong et des klaxons de voiture. Dès le coup de sifflet final, les jeunes ont déferlé sur la route nationale, l’avenue Demba Diop et les grandes artères de la ville pour converger vers les quartiers Escale et Santassou. En ces lieux des Fun Zones, de grands écrans ont accueilli des spectateurs dont Cheikh Issa Sall, le maire de la commune. Ils ont magnifié l’exploit des Lions qui ont honoré la nation sénégalaise en la qualifiant au second tour de la Coupe du Monde. Le décor était enguirlandé  de maillots du Sénégal portés par les supporters. Rare de voir quelqu’un sans un brassard, un bandeau, un foulard ou une casquette aux couleurs du Sénégal. La marée humaine déferlante a fait cap vers le marché central et le quartier 11 Novembre. Mbour a vibré dans une euphorie indescriptible. La circulation a été étouffée avec de longues queues de véhicules.

 S.N.BA

Leave a reply