Quatre start-ups primées pour la promotion de l’efficacité énergétique

0
479

Quatre projets innovants sur l’efficacité énergétique ont été primés au concours d’Idées sur l’efficacité énergétique. Un concours initié par l’Agence pour l’économie et la maitrise de l’énergie (Aeme), en collaboration avec l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (Giz) et d’autres structures évoluant dans le secteur.  

D’année en année, les besoins énergétiques croissent alors que la disponibilité énergétique pose problème, obligeant les Etats à se tourner vers les énergies futures et surtout à promouvoir l’efficacité énergétique. Une situation pour laquelle l’Agence pour l’économie et la maitrise de l’énergie (Aeme) en collaboration avec l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (Giz), à travers son programme énergies durables de la Giz et toutes les structures qui gravitent autour de l’énergie ont tenu un atelier de partage et de validation des résultats du concours d’idées sur l’efficacité énergétique. Ce concours a primé 4 projets innovants sur la maitrise de l’énergie. Après lancement du programme, 123 manifestations d’intérêt pour le concours ont été reçus. A la date de clôture du dossier, seuls 54 dossiers reçus ont été épluchés, analysés, audités, notés dont 10 retenus. Par la suite, seuls 4 des 10 retenus ont été primés.

Le premier prix a été remporté par l’entreprise Sentinelle de Houdatech qui s’est spécialisée dans la supervision et le contrôle de la facturation. De la première start-up à la quatrième, les récompenses varient de 7 à 4 millions. Amadou Thiam, directeur de IBTEC consulting et non moins  gagnant du premier prix dira :

« C’est une grande fierté et une grande humilité d’avoir gagné le premier prix. Nous nous réjouissons de ce prix qui récompense les projets innovants en efficacité énergétique. Nous sommes également fiers de voir des jeunes sénégalais exceller sur les plateformes numériques. Ce qui prouve qu’il y a de l’expertise dans ce pays ».

Il ajoutera : « Nous demandons tout simplement à l’Etat Sénégalais de continuer à faire confiance à sa jeunesse, c’est de cette façon seulement qu’on arrivera à construire ce pays et surtout à trouver des solutions à l’emploi et à l’insertion des jeunes ».

Bachir Fofana, directeur de communication de l’Aeme de soutenir que « c’est à travers l’innovation technologique qu’on arrivera à résorber les énormes pertes d’énergies à coût de milliards de FCFA. Des pertes énergétiques sont énormes et pendant ce temps, les besoins croissent ». Donc, « développer des applications pouvant aider à une meilleure maitrise de l’énergie ne peut être que salutaire pour le volet efficacité énergétique de l’Etat ».

JEAN PIERRE MALOU

Comments are closed.